OM : Pierre Ménès voit un « signal d’alarme » pour l’OM

OM : Pierre Ménès voit un « signal d’alarme » pour l’OM

Photo Icon Sport

Au lendemain du match nul de l'OM à Montpellier (1-1), Pierre Ménès estime que Marseille aurait dû perdre ce match, mais que l'arbitre en a voulu autrement.

Dimanche soir, le club phocéen a été incapable de bouger le bloc défensif du MHSC, toujours le plus solide de France après 16 journées de Ligue 1. Dans le jeu du moins, puisque Marseille a tout de même trouvé le chemin des filets grâce à un penalty de Thauvin. Mais de quelle manière... Puisque le penalty accordé à l'OM pour une faute de Mukiele sur Sanson ou une main d'Hilton dans la surface a fait l'objet de nombreuses discussions. Une décision arbitrale qui fait donc polémique, surtout que les supporters marseillais avaient fait remarquer, avant le match, que l'OM n'avait pas obtenu de penalty depuis plus de 300 jours. Ce qui n'est pas une raison valable pour laisser passer ce fait de jeu, d'après Pierre Ménès.

« Le match n’a pas eu grand intérêt, l’OM jouait trop lentement, ne combinait pas devant, Payet est loin de sa meilleure forme, Thauvin a un petit coup de pompe bien compréhensible… Du coup, le pauvre Germain a eu du mal à exister, seul en pointe et sans ballon. Montpellier a ouvert le score sur une reprise acrobatique de Sio sur laquelle Mandanda n’est pas tout à fait clair et Marseille a égalisé grâce à un penalty totalement imaginaire. Que ce soit la faute de Mukiele sur Sanson ou la main de Hilton, dans les deux cas il n’y a pas de faute. Les Marseillais me rétorqueront sûrement que cela faisait une éternité que l’OM n’avait pas obtenu de péno. Je leur répondrai que ce n’est pas une raison pour en obtenir un imaginaire… Au final, l’OM allonge sa série d’invincibilité, recule à la quatrième place, mais à égalité de points avec Lyon et Monaco. Maintenant, si les résultats sont toujours satisfaisants, les prestations commencent à être un peu plus décevantes et ce match sonne un peu comme un petit signal d’alarme pour les Marseillais », a lancé, sur Canal+, Ménès, qui s'inquiète donc pour les Olympiens, malgré leur statut de candidat à la deuxième place de L1, au même titre que l'OL et l'ASM, et une invincibilité de près de trois mois en championnat.