OM : Payet c’est fini, la nouvelle star c’est Harit

OM : Payet c’est fini, la nouvelle star c’est Harit

Icon Sport

Préféré à Dimitri Payet à Lisbonne pour animer le jeu de l’OM, Amine Harit a une nouvelle fois livré une prestation XXL en Ligue des Champions.

Homme du match il y a une semaine face au Sporting au Vélodrome (4-1), Amine Harit a encore réalisé un match de très grande qualité face aux Portugais, cette fois à Lisbonne. Préféré à Gerson ou encore à Dimitri Payet et à Cengiz Ünder pour animer le jeu de l’Olympique de Marseille aux côtés d’Alexis Sanchez et de Mattéo Guendouzi, l’international marocain a été dans tous les bons coups. A l’origine du penalty en faveur de l’OM et du carton rouge pour le Sporting en première mi-temps, il a également été passeur décisif sur le but de Sanchez avant le repos. Une prestation aboutie qui laisse clairement penser qu’Amine Harit est à ce jour un élément offensif majeur de l’équipe d’Igor Tudor.

Tudor ravi de l'évolution d'Harit

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Amine Harit (@amineharit)

Après la victoire de l’OM, l’entraîneur phocéen Igor Tudor a d’ailleurs salué la prestation remarquable de son meneur de jeu à Lisbonne. « Il a été extraordinaire. Je suis content pour lui, pour nous. Je pense que le style de jeu de l'équipe est parfait pour lui. Il adore jouer comme ça. Il peut jouer dans n'importe quelle direction. Quand on attaque, il prend les espaces, il joue entre les lignes, il est doué, il peut faire des combinaisons avec ses partenaires d'attaque. C'est un joueur très complet, il évolue à un très haut niveau. Ce soir, il a fait la différence » a apprécié Igor Tudor, qui n’est pas le seul à avoir pris son pied devant la prestation de gala signée Amine Harit.

Dans son édition du jour, L’Equipe a attribué la meilleure note du match à l’ancien meneur de jeu du FC Nantes et de Schalke 04 avec 7/10. « Très peu touché jusque-là, il a soudain jailli pour obtenir le penalty (17e) et l'expulsion d'Esgaio du même coup (19e). Il a été décisif ensuite avec un centre pour Sanchez sur le deuxième but (30e). Très tranchant dans ses prises de balle, il aurait même pu marquer lui aussi (55e, 69e). Remplacé par PAYET (72e), auteur d'une frappe au-dessus (73e) » a analysé le quotidien national, pour qui Amine Harit a été l’un des grands bonhommes du match de l’OM face au Sporting, même si l’UEFA a fait le choix de décerner le trophée d’homme du match à Alexis Sanchez.

Le successeur de Payet à l'OM

Grâce à ses prestations de haute volée ces dernières semaines, Amine Harit est clairement en passe de faire oublier un certain Dimitri Payet à l’OM. Il y a deux semaines, le Marocain ne cachait d’ailleurs pas ses ambitions, à savoir de prendre la succession du Réunionnais, sur la fin de sa carrière et qui n’a plus vraiment l’allure d’un titulaire à Marseille. « Les mots de Dimitri Payet m’avaient touché. Sa carrière n’est pas finie. Il est très important dans le vestiaire. Je me sens à le remplacer mais il n’est pas encore parti. Il est très pro. J’apprends de lui et si dans les prochaines années, j’arrive à lui ressembler, ce serait bien mais il est toujours là » avait-il expliqué en conférence de presse. Pour faire oublier la carrière de Payet, à l’OM depuis 10 ans, il y a encore du boulot. Mais à court terme, Amine Harit semble en mesure d’y parvenir.