OM : Opéré du genou, Harit envoie un joli message à Disasi

OM : Opéré du genou, Harit envoie un joli message à Disasi

Gravement blessé au genou gauche lors de la victoire de l’Olympique de Marseille contre l’AS Monaco le week-end dernier (3-2), Amine Harit est sorti du silence pour annoncer sa fin de saison et soutenir Axel Disasi.

Amine Harit va maintenant pouvoir tourner la pire page de sa carrière. Alors qu’il aurait dû être au Qatar pour préparer la Coupe du Monde 2022 avec sa sélection du Maroc, le milieu offensif de l'OM a passé la journée à l'hôpital pour se faire opérer du genou. Victime d’une grave blessure aux ligaments croisés du genou gauche, l'international marocain vient effectivement de subir une intervention chirurgicale à Lyon. Une opération qui boucle sa fin de saison, vu qu’Harit sera maintenant absent pour plusieurs mois. Après son opération, l’ancien Nantais est en tout cas sorti du silence dans un long message publié sur les réseaux sociaux, où il a expliqué toute sa déception avant de soutenir Axel Disasi, le Monégasque qui l’a blessé dimanche à Louis-II.

« Je n'en veux pas un instant à Axel »

« J’ai attendu un peu avant de prendre la parole car j’avais besoin de temps pour moi, avec mes proches. Comme vous pouvez l'imaginer, au-delà de la douleur physique, c'est difficile de réaliser que le rêve d’une Coupe du Monde s'envole à quelques heures de le vivre. Mais comme je l'ai dit en conférence de presse peu de temps avant le match, pour nous qui sommes croyants c'est le Destin, et je l'accepte. Je souhaite aux Lions le plus beau des parcours dans la compétition, et je sais que mes frères nous feront honneur. Ensuite, je veux le dire ici comme je lui ai déjà dit en privé : je n'en veux pas un instant à Axel. C'est une action de jeu banale où on joue le ballon tous les deux, il n'y a rien d'intentionnel. Ce qu'il a subi sur les réseaux est inacceptable et j'en suis désolé. Soyons de meilleurs humains. Enfin, je voulais aussi attendre sereinement d’avoir eu mon opération. Merci au Dr. Sonnery-Cottet et à ses équipes pour leur attention. C'est la plus grosse blessure que je n'ai jamais eu, le parcours sera sûrement long et pénible, mais vous me connaissez bien : je ne lâche jamais rien et je pense déjà à revenir plus fort encore. Merci aussi à tout le club de l’OM, au staff qui a bien pris soin de moi dès l’incident sur le terrain à Monaco, et à mes coéquipiers pour leur soutien de chaque instant. Merci à vous tous pour les milliers de messages reçus. Votre présence a été précieuse pour moi, et je peux aborder sereinement cette épreuve grâce à vous aussi. Bonne chance à mes coéquipiers en équipe nationale et en club pour la fin de saison, je ne vous quitterai pas des yeux. Prenez soin de vous. À bientôt sur les terrains », a expliqué Harit, qui s’apprête maintenant à vivre la Coupe du Monde au Qatar depuis les tribunes, où il croisera peut-être Disasi, sélectionné en équipe de France.