OM : Milik à la rue, Sampaoli ne va pas le rater

OM : Milik à la rue, Sampaoli ne va pas le rater

Icon Sport

Titulaire à la pointe de l’attaque de l’OM dimanche contre l’OL au Vélodrome, Arkadiusz Milik a manqué trois énormes occasions.

Préféré à Bamba Dieng ou encore à Cédric Bakambu à la pointe de l’attaque de l’Olympique de Marseille dimanche soir contre Lyon, Arkadiusz Milik a vécu une soirée difficile. Parfois mal servi par ses partenaires par le passé, le Polonais a cette fois été mis sur orbite par Dimitri Payet, Pol Lirola ou encore Gerson. Mais à chaque fois, l’ancien attaquant de Naples a manqué de précision pour cadrer ses frappes, même quand cela semblait immanquable comme sur son occasion juste avant la mi-temps, au deuxième poteau, après un centre magnifique de Gerson. Au lendemain de la défaite de l’OM contre l’OL (0-3), les critiques sont dures mais assez légitimes sur Arkadiusz Milik, un grand attaquant dont le pied a tremblé quand il ne fallait pas dimanche soir dans l’Olympico. Un match raté qui lui a valu la note de 3/10 dans les colonnes du journal L’Equipe.

Milik, trois énormes ratés contre l'OL

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Arek Milik (@arekmilik)

« Milik s'étonnait de ne pas avoir été aligné d'entrée aux Pays- Bas. Sur le terrain, hier, il a eu tendance à justifier le choix de Jorge Sampaoli » balance le quotidien national, sans pitié avec Arkadiusz Milik, avant de poursuivre. « Trois duels ratés (9e, 29e, 43e), des centres non coupés (18e) et le sentiment, tout au long de la soirée, que le Polonais manquait de justesse dans ses appels, ses conduites de balle comme dans ses gestes finaux. Pourtant trouvé dans des situations qu'il adore, Milik, blessé fin mars, a semblé à contre-temps, comme en déficit de sensations » écrit le journal, dont l’analyse n’incite pas vraiment à la confiance du côté de l’Olympique de Marseille à quatre jours de la réception de Feyenoord en demi-finale retour de l’Europa League Conférence. Un match au cours duquel il faudra marquer au moins un but pour espérer une qualification. Reste à savoir si Arkadiusz Milik aura la confiance de Jorge Sampaoli pour ce grand rendez-vous, ou si ses ratés contre l’OL lui seront fatales.