Mercato OM : McCourt offre 60ME à Longoria

Mercato OM : McCourt offre 60ME à Longoria

Frank McCourt va réinjecter des millions d'euros dans les comptes de l'Olympique de Marseille afin de permettre à Pablo Longoria d'avoir des moyens pour recruter au mercato.

Pour espérer réussir une saison sportive plus sérieuse que cette année, l’Olympique de Marseille doit reconstruire une partie de son effectif. Et pour cela, sachant que le départ de Florian Thauvin ne rapportera rien, l’OM va devoir se séparer au moins de Boubacar Kamara, mais aussi de compter sur un chèque de Frank McCourt. Sévèrement attaqué par les supporters cet hiver, le milliardaire américain a ramené le calme à Marseille en limogeant Jacques-Henri Eyraud et en le remplaçant par Pablo Longoria. Mais cela ne suffira pas pour permettre à Jorge Sampaoli d’avoir un effectif capable de venir défier le Paris Saint-Germain comme Lille, Monaco et Lyon l’ont fait cette saison. Selon Mohamed Bouhafsi, le propriétaire de l’OM a d’ores et déjà accepté de remettre plus de 60 millions d’euros dans son club pour en doper les ambitions sportives.

McCourt offre 60ME à l'OM

Le journaliste football de RMC et BFM a dévoilé, lors d’un live sur Facebook, les modalités de cet investissement supplémentaire de Frank McCourt. « Marseille n’a pas perdu autant d’argent qu’on peut le croire. L’OM a amorti beaucoup d’argent liés aux transferts de Dario Benedetto, Florian Thauvin ou bien encore Dimitri Payet. Il y a aura peut-être un déficit de 50ME et c’est moins que les saisons précédentes. En plus, Marseille aura un peu plus d’argent pour anticiper des pistes comme Thiago Almada ou Amine Adli, des jeunes joueurs à fort potentiel. L’OM a aussi des idées avec un bon président comme Pablo Longoria. Avec l’argent que va mettre Frank McCourt, cela va combler le déficit mais cela va aussi donner un peu de moyens supplémentaires pour recruter. On ne sait pas exactement combien, mais on évoque une somme autour 60 millions d’euros », a expliqué Mohamed Bouhafsi. De quoi permettre de relever les ambitions marseillaises, même si tout cela rester encore à confirmer.