OM : Marseille ne fera aucun cadeau à McCourt

OM : Marseille ne fera aucun cadeau à McCourt

En raison de la crise sanitaire, le Vélodrome a été touché par des huis clos et jauges réduites ces derniers mois. Des mesures qui ont affecté les finances de l’Olympique de Marseille, dont le propriétaire Frank McCourt a demandé un geste à la mairie de Marseille, sans succès pour le moment.

Environ cinq millions d’euros par an. C’est le montant payé par l’Olympique de Marseille pour le loyer du Vélodrome. Un tarif difficile à rentabiliser ces derniers mois en raison de la crise sanitaire. Comme tous les pensionnaires de Ligue 1, le locataire de l’enceinte du boulevard Michelet a dû composer avec des huis clos et des jauges réduites qui ont fortement diminué ses recettes en billetterie.

Les Marseillais ne paieront pas pour McCourt

C’est pourquoi le propriétaire du club phocéen Frank McCourt a sollicité un geste de la ville de Marseille. « Comme toutes les entreprises, l’OM est frappé par la situation sanitaire. Il me demande un rabais très conséquent », a réagi le maire Benoît Payan lors d’une conférence de presse. Et malheureusement pour l’Américain, l’élu ne compte pas céder facilement. « Je m'appuie sur ce que la chambre régional des comptes a dit, et je ne souhaite pas que les Marseillais paient à la place de l'OM », a prévenu le maire socialiste, ouvert à la discussion.

« Pour autant, il n'y a plus personne dans le stade, il n'y a plus rien, a-t-il poursuivi. Donc on ne va pas mettre tout le monde en banqueroute. Je veux bien faire des efforts, mais je ne souhaite pas que la ville de Marseille paie à la place de McCourt. C'est tout ce que je dis. Donc il faut une conciliation. Eh bien nous allons à la conciliation. Il faut faire des choses intelligentes et intelligemment. Il faut que chacun fasse un passe vers l'autre. » Benoît Payan espère ainsi trouver « une voie médiane » entre les deux parties.