OM : Le bras de fer McCourt-Longoria fait une victime

OM : Le bras de fer McCourt-Longoria fait une victime

Icon Sport

Le mercato est loin d’être fini à l’OM, qui ne semble fermé à aucune opération à deux semaines de la fermeture des transactions.

Même en attaque, où cela a énormément bougé, un gros mouvement est encore attendu à l'OM. En effet, en dépit de son statut de buteur international, Arkadiusz Milik vient d’apprendre qu’il était mis sur la liste des transferts. Les rumeurs au sujet de son possible départ ont été confirmées par L’Equipe, qui explique que l’OM dira oui à un transfert ou un prêt avec option d’achat si cela lui rapporte 20 millions d’euros. Plusieurs raisons à cela. Tout d’abord sportivement, Marseille a fait venir plusieurs joueurs devant, et malgré l’expérience du Polonais, Igor Tudor a du choix pour trouver son numéro 9 dans son effectif. Néanmoins, l’entraineur croate a bien évidemment envie d’avoir les meilleurs joueurs possibles sous le coude, et ne se voit pas laisser partir un tel joueur. Mais sportivement, l’ancien de Naples ne parvient pas à retrouver le niveau de sa première saison à l’OM, et n’a pas fait trembler les filets, entre blessures et manque d’efficacité, depuis bientôt six mois. 

20 millions d'euros et Milik s'en va

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Arek Milik (@arekmilik)

En dépit de cette disette inquiétante, Arek Milik conserver une belle cote sur le marché des transferts, et pourrait représenter la belle vente que Frank McCourt pour sauver un peu la face dans ce mercato. Le propriétaire de l'OM est lassé par le faible apport financier des ventes, et Pablo Longoria, malgré sa belle cote d'amour localement, sent tout de même passer le vent du boulet. Duje Caleta-Car ne semblant pas être sur le départ, le Polonais pourrait remplir ce rôle. Plusieurs clubs de prestige ont ainsi approché des agents mandatés par l’OM pour vendre Milik, signe que les portes sont ouvertes. Après la Juventus et le Borussia Dortmund, c’est désormais Valence qui est au forcing. Une destination qui ne fait pas rêver le Polonais, surtout que la Ligue des Champions n’est pas au rendez-vous. Et si l’attaquant olympien avait des démangeaisons quand Jorge Sampaoli était en place en raison de leur relation plus que froide, le départ de l’Argentin l’a soulagé et il se voit bien continuer l’aventure à l’OM. Ce n’est visiblement pas le cas de tout le monde sur le Vieux Port.