OM : La victoire à tout prix, Tudor recadre les supporters

OM : La victoire à tout prix, Tudor recadre les supporters

Critiqué par les supporters, Igor Tudor ne comprend pas la réaction du public. L’entraîneur de l’Olympique de Marseille estime que son équipe n’est pas récompensée pour ses prestations. Ce que les fans auraient tendance à oublier.

Comme souvent lorsque les résultats ne sont pas satisfaisants, l’entraîneur devient la cible idéale. Igor Tudor n’échappe pas à la règle à l’Olympique de Marseille, où la tension est montée d’un cran au fil des contre-performances. Avant le choc remporté face à l’Olympique Lyonnais (1-0) dimanche, le coach marseillais a en effet été sifflé à l’annonce des équipes. Surpris, le Croate ne comprend pas la réaction du public qui, selon lui, accorde trop d’importance aux résultats et pas assez au contenu.

« Je ne sais pas quelle image je donne aux médias en conférence de presse. Je pense que ce sont des questions qui n'ont pas lieu d'être, a répondu Igor Tudor. C'est quoi un coach ? Quand les gens viennent au stade, ils voient comment joue l'équipe, c'est la seule chose qui compte. La prestation, ça devrait être un peu le reflet de l'entraîneur. Tout le reste ce sont des choses inventées. C'est de la fumée, ce n'est pas quelque chose de réel et d'important. Je pense que la clé de mon travail, de la façon dont je me vois, c'est qu'il faut gagner. Beaucoup peuvent le penser, mais pas moi. »

Gagner sans convaincre, non merci

« Le plus important, c'est que l'équipe provoque des émotions, que les supporters sortent du stade en se disant que c'était un beau match, que l'équipe a tout donné. C'est le plus important. Je ne pense pas qu'aux victoires, a expliqué l’entraîneur de l’OM. Si je voyais mon équipe gagner un zéro en subissant, je ne serais pas heureux. Faire un match pourri et l'emporter un but à zéro, ce n'est pas ça. Le futur du football va dans cette direction. Juste pour finir et préciser. Je veux toujours gagner. Les victoires sont fondamentales, il n'y a pas que les émotions. » Car ce sont principalement les résultats qui conditionneront son avenir à Marseille.