OM : La Provence est sur les nerfs, Eyraud prend cher

OM : La Provence est sur les nerfs, Eyraud prend cher

Photo Icon Sport

La conférence de presse un peu loufoque de Jacques-Henri Eyraud afin d’officialiser le partenariat avec Uber Eats ce lundi n’a pas fini de faire parler dans la presse marseillaise.

Le président marseillais s’est refusé à commenter toutes les informations sortant du cadre du partenariat, sur le mercato, les ambitions, le feuilleton Adil Rami ou même le montant du contrat avec la société de livraison de repas. Résultat, un journaliste a fini par interpeller le président de l’OM pour lui demander au moins de confirmer le montant du contrat, estimé à 3 ME. Ce qui n’a pas été fait. En conséquence, ce mardi, La Provence maintient non seulement ses chiffres, mais en utilise d’autres pour allumer JHE, sa communication et son zéro pointé sur le marché des transferts.

« Nous les maintenons toutefois (ces chiffres). Autre chiffre bon à rappeler, celui du nombre de renforts enregistres par l’OM depuis l’ouverture du mercato : zéro. Un néant quasiment équivalent à celui du cash généré par les ventes au 30 juin 2019 (merci à Yusuf Sari et aux 400 000 euros que son transfert à Trabzonspor a rapporté, mais ils ne permettent même pas de payer trois semaines de salaire à Kevin Strootman) », glisse Alexandre Jacquin, qui en profite donc pour rappeler l’énorme salaire que continue de toucher le milieu néerlandais et d’autres cadres au rendement insuffisant.