OM : La L1 ? Strootman a cru qu’il arrivait en District

OM : La L1 ? Strootman a cru qu’il arrivait en District

Photo Icon Sport

Recrue phare de l’Olympique de Marseille l’été dernier, Kevin Strootman était pressenti pour être le milieu à tout faire du club, et former avec Luiz Gustavo une paire d’expérience capable de régner sur le championnat. Mais l’ancien joueur de la Roma, que Rudi Garcia appréciait par-dessus tout, a eu beaucoup de mal à convaincre à son poste, prenant régulièrement l’eau et se montrant trop juste physiquement pour aider son équipe. Résultat, l’OM a coulé et le Néerlandais aussi. Depuis le début de l’année 2019, les choses vont mieux et Strootman remonte légèrement la pente. De quoi lui permettre de revenir avec lucidité sur des débuts à l’OM beaucoup plus durs que prévu pour lui.

« C'est trop facile d'avancer que les joueurs ont besoin de temps pour s'adapter. J'ai eu quelques problèmes physiques, mais cela ne peut pas servir d'excuse. J'ai sans doute sous-estimé la Ligue 1, je pensais que cela serait plus simple, or le niveau est élevé. Différent par rapport à l'Italie, où c'est plus tactique. Ici, c'est très physique, il y a beaucoup de un contre un, beaucoup de joueurs de qualité. C'est difficile à décrire. Après certains matches ratés, on va écrire beaucoup de choses dans les journaux. Le vôtre va dire que le vestiaire est contre toi, tu peux en arriver à penser que seul le coach t'a embauché et que les joueurs ne te soutiennent pas. Bon. J'ai surtout réfléchi à ce que je peux faire de mieux. Tu essaies de te concentrer sur ton jeu, d'être précieux pour l'équipe. Je n'ai pas fait assez, je dois faire mieux. J'en suis conscient. Je me suis entraîné dur », a livré dans L’Equipe un Kevin Strootman qui a au moins conscience de ses faiblesses en cette première saison à l’OM. Mais pour celui qui a l’un des plus gros salaires du club, cela peut tout de même faire grincer quelques dents au sujet des bienfaits de son recrutement.