OM : Bamba Dieng, le grand n’importe quoi signé Sampaoli ?

OM : Bamba Dieng, le grand n’importe quoi signé Sampaoli ?

Icon Sport

Remplaçant dans l’esprit de Jorge Sampaoli en début de saison, Bamba Dieng a enchainé une septième titularisation de suite à Lille.

Auteur d’un doublé contre Monaco et d’un but décisif face au Stade Rennais en Ligue 1, Bamba Dieng a brutalement été propulsé dans la peau d’un titulaire à l’Olympique de Marseille. Le Sénégalais marque toutefois le pas. Peu en réussite contre Galatasaray en Ligue Europa malgré une occasion énorme, l’ancien attaquant de Diambars n’a pas existé face au LOSC dimanche après-midi en Ligue 1. Ce lundi, Le Phocéen s’est penché sur la gestion de Bamba Dieng par Jorge Sampaoli. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le site pro-OM commence à se poser des questions sur les choix de l’entraîneur argentin, qui ne calculait pas Bamba Dieng avant son doublé à Monaco et qui en fait depuis un titulaire indiscutable, totalement exclu de la rotation.

« Bamba Dieng n'existait pas ou presque pas dans l'esprit de son entraîneur avant le match à Monaco (maximum 6 minutes de temps de jeu sur un match jusque-là avec Sampaoli) et il enchaîne depuis une septième titularisation consécutive. Comme s'il ne pouvait pas y avoir de juste milieu » s’interroge le média, qui est également interloqué par les choix de Jorge Sampaoli en défense avec le titularisation de Duje Caleta-Car à Lille au profit d’Alvaro, pourtant vice-capitaine dans l’esprit de l’entraîneur de l’OM. « Sur le banc au coup d'envoi à Lille, on pouvait trouver Jordan Amavi, qui aurait sûrement aimé enfin jouer à son poste de prédilection et pas voir un défenseur central s'y coller et Luis Henrique, qui a également occupé ce poste de piston gauche l'an dernier avec Sampaoli et qui doit préférer jouer là plutôt qu'à droite comme sur ces dernières entrées, ainsi que Alvaro Gonzalez, capitaine un jour mais derrière Caleta-Car dans la hiérarchie le surlendemain ». Quant à la gestion d’Amine Harit, qui enchaîne rarement et souvent à des postes différents, il y a aussi de quoi dire. Tout n’est pas à jeter à Marseille après un superbe début de saison, mais la série difficile en cours pousse logiquement les observateurs à se questionner sur Jorge Sampaoli.