OM : L'aveu de faiblesse de Luiz Gustavo face à Neymar

OM : L'aveu de faiblesse de Luiz Gustavo face à Neymar

Photo Icon Sport

Dix jours avant son premier Classique contre le Paris Saint-Germain sous le maillot de l'Olympique de Marseille, Luiz Gustavo s'est confié sur son duel avec Neymar.

Le 22 octobre prochain, le choc de la dixième journée de Ligue 1 opposera Marseille à Paris. Lors de ce match au sommet, Luiz Gustavo retrouvera plusieurs de ses compatriotes brésiliens, sachant qu'il purgera son match de suspension, dû à son expulsion à Nice avant la trêve, face à Strasbourg dimanche. Par conséquent, l’international auriverde sera là pour contenir Neymar, arrivé, comme lui, en Ligue 1 lors du dernier mercato estival. S'il s'attend à souffrir dans cette rencontre électrique, le milieu de terrain de 30 ans fera tout son possible, avec l'aide de ses coéquipiers marseillais, pour battre le club de la capitale... et Neymar.

« Dès mon arrivée à Marseille, on m’a parlé de cette rivalité, de ce match particulier. Forcément, je suis ravi, très excité à l’idée de pouvoir jouer ce match. Je ne pense pas que la pression soit du côté de Paris Saint-Germain. Certes, Paris veut faire partie des meilleures équipes du monde, mais nous on veut gagner ce match et on ne s’en cache pas. On connaît la difficulté, on connaît la qualité de l’adversaire. Je suis sûr que si on fait tout sur le terrain, on peut gagner cette rencontre parce qu’on a une très bonne équipe et un bon collectif. Neymar ? Museler ou arrêter Neymar, c’est très difficile. Pour moi, c’est quasi impossible de l’arrêter et de ne pas le laisser faire ce qu’il veut sur le terrain. J’ai eu la chance de jouer avec lui et de jouer contre lui. Je connais ses qualités et son potentiel. Sur le terrain, on va tout faire pour le diminuer, le museler et faire en sorte qu’il s’exprime le moins librement possible », a lancé, sur RMC, Luiz Gustavo, qui espère donc que l'OM sera capable d'enrayer la bonne dynamique parisienne, ne serait-ce que pour oublier un peu l'humiliation reçue contre le PSG au Vélodrome l'an dernier (1-5).