OM : Kyril Louis-Dreyfus n'a pas racheté Marseille, il s'explique

OM : Kyril Louis-Dreyfus n'a pas racheté Marseille, il s'explique

Photo Icon Sport

C'est désormais officiel, le très populaire club anglais de Sunderland, qui évolue en D3, a été racheté par Kyril Louis-Dreyfus. Ce dernier confie pourquoi il a renoncé à miser sur l'OM.

Dans la famille Louis-Dreyfus, on a le sens du business dans les gènes, et celui du football aussi. Fils de Robert Louis-Dreyfus, qui a tant investi dans l’Olympique de Marseille, et qui après son décès a laissé la propriété du club phocéen à son épouse, Margarita, Kyril Louis-Dreyfus était un fan absolu de l’OM, ne manquant jamais une occasion de quitter la Suisse pour venir au Vélodrome. Mais après la vente de Marseille à Frank McCourt, et même si sa famille a encore des parts dans le club phocéen, le garçon de 23 ans a décidé que son investissement financier dans le football se fera non pas en Provence mais dans la moins sexy région du Tyne and Wear, dans le nord-est de l’Angleterre et plus précisément à Sunderland. Désormais en D3, après deux descentes consécutives, le club n’arrive pas à faire le chemin inverse. Mais Kyril Louis-Dreyfus croit énormément dans ce projet.

Et dans L’Equipe, le fils de Robert et Margarita explique pourquoi son intérêt financier est plus dans Sunderland que dans l’OM. « À la suite de la vente de l’OM, je me suis tenu à une idée : on ne fait plus rien dans le foot, c’est un business pourri. Mais Sunderland, c’est un projet spécial, vraiment (...) Le potentiel est en Angleterre. À l’OM, on n’avait pas le Vélodrome, ce qui nous causait plein de problèmes ; Sunderland est propriétaire de son stade, avec la septième capacité du pays. La ferveur des gens rappelle celle de Marseille. En D3, avant la crise sanitaire, il y avait plus de spectateurs en moyenne (près de 32 000) que dans la moitié des clubs de Premier League. Tu ne peux pas acheter cela ! Dans des villes comme Zurich, Monaco, personne ne s’intéresse au foot, ça limite les possibilités d’expansion », fait remarquer le nouveau propriétaire de Sunderland, envers et contre tous.