OM : Igor Tudor se plante, Longoria en plein doute

OM : Igor Tudor se plante, Longoria en plein doute

Icon Sport

Les critiques pleuvent sur Igor Tudor après le match nul de l’OM face à Strasbourg (2-2), samedi soir lors de la 13e journée de Ligue 1.

Largement dominateur en première mi-temps, l’Olympique de Marseille menait 2-0 et avait toutes les cartes en main pour s’imposer à Strasbourg. Mais le dernier quart d’heure a été fatal aux Marseillais, perturbés par les changements d’Igor Tudor, soucieux de gérer la fatigue de ses joueurs avant ce qu’il a appelé « le match de l’année » contre Tottenham en Ligue des Champions. Les entrées de Gerson ou encore de Nuno Tavares n’ont rien apporté tandis que des joueurs qui réalisaient jusqu’à présent un très bon match comme Dieng, Clauss ou Ünder sont sortis. Des changements qui interrogent au sein des joueurs mais pas seulement. A en croire La Provence, la gestion d’Igor Tudor interpelle « en haut lieu ». Autrement dit, la direction marseillaise, bien que le nom de Pablo Longoria ne soit pas cité, commence à douter de l’entraîneur croate de l’OM.

Longoria commence à douter de Tudor

« Si le score reste à 2-0 ou 2-1, tout le monde aurait loué son sens aiguisé du turn-over. Il n’empêche, en haut lieu, les ajustements d’Igor Tudor n’ont pas été compris, surtout l’entrée de Gerson, alors que Dimitri Payet, cramé en fin de match, était encore sur le terrain. L’association des deux n’a absolument rien donné de bon cette saison. En plus de désarçonner ses dirigeants et les supporters, les remplacements du Dalmate ont aussi surpris l’adversaire et Julien Stéphan s’en est frotté les mains » analyse La Provence, rappelant que le coach de Strasbourg s’est félicité des sorties de Dieng et de Cengiz Ünder, qui ont permis à Strasbourg de jouer « plus haut » car les défenseurs alsaciens n’étaient plus menacés par la vitesse du Sénégalais et de l’ancien Romain. Igor Tudor se sait désormais sous pression. Assurément, le choc face à Tottenham, mardi soir en Ligue des Champions, sera crucial pour son avenir à la tête de l’Olympique de Marseille.