OM : Habib Beye trop gentil avec Marseille ? Il riposte

OM : Habib Beye trop gentil avec Marseille ? Il riposte

Photo Icon Sport

Interrogé sur son Olympique de Marseille, Habib Beye a lancé certaines vérités par rapport à son rôle de consultant tout en dévoilant son rêve ultime.

Entre 2003 et 2007, Habib Beye était l'un des chouchous du Stade Vélodrome. Défenseur de caractère, à l'image de l'OM, l'homme de 41 ans a connu de grands moments sous le maillot phocéen. Même s'il n'a gagné qu'un seul titre, à savoir la Coupe Intertoto en 2005, et ce malgré des finales en Coupe UEFA (2004) et en Coupe de France (2006, 2007), le natif de Suresnes en région parisienne n'est pas prêt d'oublier son passage à Marseille. Si bien que la formation olympienne est devenue son club de cœur. Ce qui peut poser un souci d'impartialité dans son rôle de consultant ? Pas du tout selon lui, vu qu'il pense être objectif quand il évoque l'OM à l'antenne.

« Je fais ce métier depuis 2013 et pas une fois je ne me suis censuré. Mais c’est toujours argumenté, ce n’est jamais de la critique gratuite. Aucun joueur n’est jamais venu me voir pour me dire que ce que je disais sur lui n’était pas bien. J’ai entendu que Rudi Garcia n’avait pas été très content d’un truc que j’avais dit sur lui. S’il était venu me voir, on aurait discuté. Je ne me censurerai jamais et je ne ferai jamais de calculs en fonction de ce que je veux faire après. Je ne serai jamais consensuel ou prêt à faire des courbettes devant qui que ce soit. La preuve : tout le monde sait que l’OM est mon club de coeur. Eh bien, le consultant qui a le plus critiqué l’OM à CANAL+, c’est moi. J’y ai joué quatre ans et je connais très bien le club, je suis légitime. Mon rêve ultime serait d’entraîner un jour Marseille. Mais hors de question de me renier pour obtenir un poste ici ou là », a lancé, sur Canal+, Beye, qui devra de toute façon troquer son costume de consultant pour celui d'entraîneur, un jour, puis se faire les dents dans un club de seconde zone avant de pouvoir postuler à l'OM. Rudi Garcia peut donc dormir sur ses deux oreilles.