OM : Eyraud-Longoria contre Villas-Boas, c'est la guerre

OM : Eyraud-Longoria contre Villas-Boas, c'est la guerre

Icon Sport

En pleine tempête, Jacques-Henri Eyraud semble avoir décidé de tout miser sur Pablo Longoria, laissant André Villas-Boas gérer le barnum qu'est l'OM actuellement.

En s’inclinant samedi soir à Monaco, et compte tenu des résultats des autres formations en lutte pour le podium, l’Olympique de Marseille est le grand perdant de la 21e journée de Ligue 1. Ce lundi, et aussi incroyable que cela puisse paraître, l’OM est sixième du classement à 13 points du duo PSG-Lille, avec toujours un match en retard à jouer contre Nice. Il est loin le temps où du côté du Vélodrome on pensait pouvoir jouer le titre de champion de France sans trop oser le dire. Mais la série actuelle a plongé le club phocéen dans la crise, et a même provoqué une première rumeur sur le limogeage possible d’André Villas-Boas et son remplacement immédiat par Ernesto Valderde. Même si ce scénario n’est pas le plus crédible, il est clair qu’il y a désormais une rupture brutale au sein de l’organigramme marseillais. 

Pour preuve, André Villas-Boas se sentirait de plus en plus isolé au sein de l’Olympique de Marseille, l’entraîneur portugais n’ayant plus rien dire dans le mercato de l’OM, se contentant de voir Pablo Longoria faire ses choix de trading. AVB a bien compris qu’en quête d’un peu de calme, Jacques-Henri Eyraud mise désormais tout sur le « head of football » qu’il a longtemps recherché et qui bénéficie d'une bonne popularité auprès des supporters. Comme l’explique L’Equipe, citant une source proche du président de l’OM : « Aujourd’hui JHE ne jure que par Pablo ». Autrement dit, entre Villas-Boas et Eyraud le divorce est consommé au point même que Longoria « commencerait déjà à chercher le successeur d’AVB à moyen terme » précise le quotidien sportif. La fin de saison pourrait être longue du côté de la Commanderie, d'autant que le calendrier ne va pas vraiment aider le club phocéen.