OM : Clauss déprime, sa fin de carrière menacée

OM : Clauss déprime, sa fin de carrière menacée

Icon Sport

Convoqué lors des précédents rassemblements de l’équipe de France, Jonathan Clauss ne disputera pas le Mondial 2022. Le sélectionneur Didier Deschamps a choisi de ne pas l’appeler. Une décision que le Marseillais a très mal vécue.

Jonathan Clauss ne s’attendait pas à ça. Convoqué pour les précédents rassemblements, le piston droit de l’Olympique de Marseille se voyait déjà accompagner l’équipe de France au Mondial 2022. C’est pourquoi l’ancien Lensois, pas même prévenu par Didier Deschamps, a très mal vécu la décision du sélectionneur. Jonathan Clauss avait des doutes à cause des tendances évoquées par la presse dans les dernières 24 heures, puis lorsqu’un média censé filmer sa joie pendant l’annonce de la liste a subitement annulé le reportage mercredi matin.

Clauss le vit très mal

La déception s’est confirmée dans la soirée. Et depuis, le Marseillais a encore du mal à s’en remettre. Selon la radio RMC, ses proches tentent de le consoler en soulignant le changement de schéma tactique de Didier Deschamps. Ses coéquipiers et son coach Igor Tudor essaient également de le motiver avec l’objectif de prouver qu’il avait bien sa place. Mais de son côté, l’ex-Bleu Emmanuel Petit, témoin des mises à l’écart décidées par Aimé Jacquet en 1998, craint les conséquences de la non-convocation de Jonathan Clauss.

« Quand je vois la liste, je me mets à leur place. Moi j'ai vécu ça de plein fouet avec les fameux six joueurs qui ont été jetés quelques heures avant le rassemblement à Clairefontaine, au sein même du château, s’est souvenu le consultant de RMC. Quand j'ai vu comment les garçons sont partis de Clairefontaine, et quand je vois ce qui s'est passé par la suite dans leur carrière pour certains d'entre eux, certains se sont littéralement effondrés, ils ne s'en sont jamais remis. » De plus, Emmanuel Petit ne comprend pas pourquoi Didier Deschamps n’a pas prévenu le latéral droit.

« (...) Vu que Clauss faisait partie de l'équipe de France ces derniers mois, la moindre des choses c'est peut-être de l'appeler et de lui expliquer : "écoute, j'ai changé de schéma tactique, tu ne fais pas partie de mes plans, je suis désolé." Je sais qu'il ne le fait jamais. J'aimerais être une petite mouche pour savoir dans quel état d'esprit Clauss est aujourd'hui. Est-ce qu'il est apte ? Heureusement qu'il y a une trêve qui arrive. Evidemment qu'il est au fond du trou », a réagi le chroniqueur, déçu de son ancien coéquipier en sélection.