OM : Bouhafsi valide Gerson, mais pas à tout prix

OM : Bouhafsi valide Gerson, mais pas à tout prix

Sur Twitter, Mohamed Bouhafsi a confirmé l'intérêt réciproque entre l'OM et Gerson. Toutefois, la somme réclamée par Flamengo est jugée trop élevée par les dirigeants marseillais.

Grâce à un triplé d'Arkadiusz Milik, l'OM a quasiment validé définitivement sa qualification pour la prochaine Europa League. Une compétition qui se déroulera sans Florian Thauvin, qui a disputé son dernier match sous les couleurs olympiennes avant son départ pour le Mexique à la prochaine intersaison. Mais c'est au niveau des arrivées que l'OM compte bien animer le prochain mercato. À la recherche d'un milieu de terrain pour compenser un éventuel départ de Boubacar Kamara, Pablo Longoria s'intéresse à Gerson, joueur de 23 ans évoluant à Flamengo. Un intérêt visiblement réciproque, le Brésilien n'étant pas insensible au projet marseillais. Mais à l'heure où les rumeurs se font de plus en plus nombreuses, certains internautes émettent des doutes. C'est le cas d'un fan de l'OM qui a remis en question la piste Gerson. Mohamed Bouhafsi, journaliste chez RMC, a apporté quelques précisions.

Piste validée par Mohamed Bouhafsi

Sur son compte Twitter, le souvent très bien informé Mohamed Bouhafsi a répondu à un tweet mettant en doute la crédibilité de la piste menant au milieu de terrain brésilien. « Ce que je peux confirmer c’est que l’OM est vraiment intéressé et le joueur sensible a l’intérêt de l’OM. En revanche si cela devait avancer ça ne devrait pas être au montant demandé par Flamengo. » a écrit le journaliste. La presse brésilienne évoquait un accord déjà trouvé entre les deux clubs, une information donc non confirmée par Mohamed Bouhafsi. Flamengo réclame entre 25 et 30ME pour Gerson ainsi qu'un pourcentage à la revente. Le club brésilien espère profiter de l'intérêt d'autres formations européennes pour faire grimper les enchères. Compte tenu du contexte économique actuel et des difficultés financières rencontrées par l'OM, on imagine mal Pablo Longoria céder à toutes les exigences du président de Flamengo.