Hyères-OM : Le fiasco de Marseille annoncé

Hyères-OM : Le fiasco de Marseille annoncé

Icon Sport

Samedi après-midi, Hyères affronte l’OM en 32e de finale de la Coupe de France, un rendez-vous très attendu par Mourad Boudjellal.

Très mécontent de la délocalisation du match à Martigues, le célèbre président de Hyères reste néanmoins confiant à l’aube de ce 32e de finale de la Coupe de France. Un brin ironique, après avoir menacé d’envoyer son équipe réserve pour jouer face aux stars de l’Olympique de Marseille, Mourad Boudjellal a invité sur RMC les auditeurs à parier… sur Hyères. Il faut dire que la cote du club amateur est belle puisqu’elle atteint 29. Marseille, privé de Jonathan Clauss ou encore de Nuno Tavares pour ce match, peut-il réellement tomber face à une équipe amateure alors que la formation d’Igor Tudor est dans une forme resplendissante ? Sans que l’on sache s’il y croit réellement ou non, c’est ce que Mourad Boudjellal a fait savoir sur RMC.

Mourad Boudjellal mise sur une victoire de Hyères contre l'OM

« La cote est à 29. Je vous incite à parier sur nous parce samedi vous allez être surpris samedi à 15h30. Je le rappelle mais un billet de 100 euros cela fait 2.900 euros et cela permettra de payer une demie facture d’électricité » a plaisanté le président de Hyères avant de lancer un nouveau coup de gueule au sujet de la délocalisation du match à Martigues, alors que Boudjellal voulait jouer à Toulon. « Le match devait se dérouler au stade Mayol. Et ce n’est pas possible parce que le football suscite une espèce de violence gratuite et d’animosité entre des minorités de supporters. Et il se trouve que dans ce pays, les minorités font parfois la loi. Et ça c’est embêtant. Je n’ai rien contre Martigues mais ce n’est pas Toulon, ce n’est pas chez nous » a pesté Mourad Boudjellal, lequel revient avec ce match dans l’actualité de l’Olympique de Marseille après y avoir été très lié il y a quelques mois en raison de son souhait de racheter le club au côté de Mohamed Ajroudi. Un dossier qui est très vite tombé aux oubliettes.