Dassier et « le léger pied qui traine » de Diawara

Dassier et « le léger pied qui traine » de Diawara

Photo Icon Sport

Il y a visiblement deux versions à Marseille en ce qui concerne le geste répréhensible de Souleymane Diawara sur Nenê, dimanche dernier lors du match face au PSG. Si l’intéressé et Didier Deschamps ont reconnu que le Sénégalais allait probablement se faire sanctionner pour cette attitude coupable, d’autres représentants marseillais sont montés au créneau pour défendre coûte que coûte leur coéquipier. C’est le cas désormais de Jean-Claude Dassier, qui n’a pas hésité à se mouiller en assurant qu’il n’y avait en gros pas de quoi fouetter un chat, avant de rappeler que c’était le comportement du Brésilien du PSG qui avait abouti à cela.

« La commission donnera son verdict bientôt. Moi je trouve qu'il n'y a pas faute sur le premier accroc. Derrière, le geste peut être discuté. J'ai regardé plusieurs fois l'action. C'est vrai qu'il y a un léger pied qui traîne, mais bon. Nenê, comme tout le monde le sait, est un joueur qui provoque beaucoup. «L'artiste Nenê», comme le dit si bien Robin Leproux, est un pro des coups francs aux 18,50 mètres et 21 mètres. Il les cherche. Et d'ailleurs, la caricature faite par le président du PSG ne m'a pas vraiment plu. Nenê est un artiste alors que Diawara passe pour une brute, ce n'est pas correct. Ce sont deux bons joueurs. Maintenant, monsieur Garibian va faire le tri avec les éléments qu'il a. Nous verrons bien. Mais il ne faut pas oublier que de notre côté Valbuena a eu le nez cassé... », a rappelé le président marseillais, dans ce qui semble être l’argument référence du club phocéen, même s’il ne sera certainement pas pris en compte par la commission de discipline.