Bielsa zappe encore Doria et devient Loco !

Bielsa zappe encore Doria et devient Loco !

Photo Icon Sport

Marcelo Bielsa a tranché d’entrée de jeu ce jeudi en conférence de presse. Interrogé sur les absences au sein de sa défense, l’entraineur argentin a fait savoir qu’il ne comptait pas aligner Doria, préférant totalement chambouler sa défense, avec Lemina en arrière droit, Dja Djédjé à gauche et Morel avec Aloé au centre. Dans un long échange avec les journalistes, El Loco a tenté de s’expliquer sur l’absence du Brésilien, tout en dénonçant plusieurs choses : un emballement médiatique exagéré au sujet de la recrue estivale qui n’a pas encore joué une seule minute et un procès d'intention à son encontre, le tout au cours d'un échange musclé de près d'une demi-heure avec les journalistes présents sur place. Ce qui n'a pas empêché El Loco de quitter la conférence de presse, avant de revenir cinq minutes plus tard pour donner d'autres détails sur ses choix.

« J’ai pris cette décision. Lemina est une bonne option pour remplacer Dja Djédjé, et ce dernier peut être une alternative pour Mendy. Morel garde sa position dans l’axe et Aloé a déjà au poste de défenseur central. Il l’a bien fait quand il a été sollicité. Les options que j’avais, c’était ou Morel ou Dja Djédjé, cela me semblait plus utile de conserver Morel dans l’axe de la défense. Morel est le meilleur défenseur central côté gauche que l’on a, c’est presque lui qui a toujours joué. Doria est un grand joueur, il est en parfaite condition pour jouer, et j’ai choisi un autre joueur que lui pour débuter. Si j’ai un problème avec Doria ? La réponse est catégorique, c’est non. C’est un professionnel parfait, un grand joueur, mais je lui préfère un autre joueur. Le prix d’un joueur, c’est un antécédent. Cela a de l’importance, mais je décide celui qui est meilleur, et celui qui est moins bon. Ce qui compte, c’est le football, le terrain, c’est comme cela qu’une équipe marche. C’est le critère que retient tout entraineur qui se respecte. Je me dois de m’expliquer sur ce sujet, car on va dire que Bielsa a un problème avec Doria, ce qui est complètement faux. J’ai vu tous les matchs de Doria, en CFA2, avec la sélection olympique brésilienne, et ensuite je décide selon mes critères. J’ai vu aussi tous les matchs d’Aloé et de Sparagna avec la CFA 2, je ne pense pas que ce soit votre cas (les journalistes). Je prends ce qui me paraît le mieux pour l’équipe. Je n’en discute pas avec le président, je n’ai pas à en parler avec lui et il n’a pas à en parler moi. Ce que disent les médias, et ce que croit ensuite l’opinion publique, c’est que je n’aime pas Doria, que je ne le fais pas jouer exprès, et que cela me met mal avec le président. C’est complètement faux », a assené Marcelo Bielsa, particulièrement agacé par ces questions et les « nombreux sous-entendus » au sujet de l’absence de Doria, acheté 6 ME l’été dernier et bien parti pour ne pas jouer de la saison, puisque Bielsa a également expliqué que Sparagna lui était supérieur en cas de nouvelle défaillance en défense.