LOSC : Puel, Garcia, Galtier, c’est le label France

LOSC : Puel, Garcia, Galtier, c’est le label France

A deux journées de la fin, le LOSC de Christophe Galtier touche au but.

S’il ne craque pas contre Saint-Etienne, il aura quasiment le titre en poche. Un succès qui interviendra 10 ans après le fameux doublé Coupe-Championnat de la bande à Eden Hazard, dirigée à l’époque par Rudi Garcia. L’actuel coach de l’OL avait ainsi poursuivi dans la lignée de Claude Puel, qui avait su pendant six ans installer Lille à nouveau dans les premières places en France, avec deux participations en Ligue des Champions, des victoires de prestige, et le meilleur classement du club depuis 50 ans. Trois entraineurs qui ont marqué donc leur passage dans le Nord, ce qui ne surprend pas le coordinateur sportif des Dogues, Sylvain Armand. 

« Les trois techniciens que vous venez de citer ils ont un point commun : le degré d’exigence. Il n’y a pas de mystère, c’est la clé du succès. Ils sont sur cette même ligne », a livré le Stéphanois de naissance dans les colonnes du Progrès. Ce degré d’exigence, Claude Puel va aussi le mettre en vue de cette rencontre qui n’aura pas d’enjeu sportif direct pour l’ASSE. Mais le coach des Verts compte bien finir la saison de la meilleure façon possible, et le LOSC se considère donc comme prévenu avant d’aller dans le Chaudron. 

Des titres dans tous les clubs ?

« On redoute tous les matches. Il n’y a pas d’opposition facile, pas de certitude. Mais ça ne dépend que de nous, nous avons les cartes en mains et nous devons jouer avec nos valeurs. Après, il faut rester mesurer, pour l’instant nous ne sommes pas encore champions, il reste deux journées à disputer et tout peut arriver. Il faut donc éviter toute euphorie mais se donner les moyens d’y parvenir », a expliqué un Sylvain Armand qui rêve de son côté de compléter son palmarès déjà bien rempli avec ce premier titre en tant que dirigeant. « En ce qui me concerne, je serai comblé après avoir remporté un titre avec Nantes, Paris et Lille comme dirigeant sans oublier la Coupe de France et la Gambardella avec Saint-Etienne en 1998 », a livré celui qui était également dans l’équipe dirigeant de Rennes lors de la victoire en Coupe de France en 2019.