LOSC : Pépé va-t-il regretter de ne pas avoir dit oui à l’OL ?

LOSC : Pépé va-t-il regretter de ne pas avoir dit oui à l’OL ?

Photo Icon Sport

Tout proche de l'Olympique Lyonnais en fin de mercato estival, Nicolas Pépé a finalement choisi de rester à Lille. Un choix qu'il va peut-être commencer à regretter après la défaite à Angers samedi...

Comme souvent depuis le début de la saison, Nicolas Pépé aurait pu être le sauveur des Dogues. Mené 0-1 et à 11 contre 10 suite à l'exclusion de Mangani, le LOSC a eu une occasion en or pour revenir au score, mais Loïc Rémy a manqué son penalty face à Butelle après l'heure de jeu. Un échec qui n'aurait pas dû avoir lieu, car l'ancien Lyonnais n'était pas le tireur désigné. Ce rôle incombait à Pépé, mais Rémy voulait bien faire pour sa première titularisation avec Lille. Un raté final qui a donc eu le don d'agacer sévèrement l'international ivoirien, surtout que les deux attaquants se sont un peu embrouillés avant le tir. Ce que regrette Christophe Galtier, qui sait aussi que Pépé a été quelque peu dérangé par une fin de mercato agitée.

« Dans mon mode de fonctionnement, il y a trois tireurs. Dans les trois, il y avait évidemment Loïc. C’était sa première titularisation. Il vient d’arriver, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas démarré un match. Il venait lui-même d’obtenir ce penalty et cette expulsion. Il a pris le ballon, il a décidé de le tirer. À partir du moment où Loïc prend le ballon dans les mains, il est très difficile pour quelqu’un de lui dire quoi que ce soit. Il a pris la décision de tirer. Même s’il était dans les trois, il n’était sûrement pas le premier. Il y a de la frustration. On est tous frustrés, mais on ne va pas commencer à dire 'c’est de la faute de Loïc', que la défaite lui incombe. Evidemment c’est un tournant. En le marquant, on aurait été sur une dynamique pour aller chercher une victoire. On était en supériorité numérique. C’est comme ça. On en parlera tranquillement dans le vestiaire. Pepe ? J’ai vu de la frustration et un peu d’agacement dans le regard de Nicolas. Le numéro un est Nicolas. Le 2, je ne l’ai pas en tête... », a balancé, en conférence de presse, l'entraîneur du club nordiste, qui va donc tenter de gérer au mieux ce penaltygate, sous peine de perdre Pépé, son meilleur joueur, qui va peut-être finir par regretter de ne pas avoir signé à l'OL, alors que les deux clubs avaient trouvé un accord à la fin du mois d'août...