Bordeaux : Gérard Lopez optimiste après la DNCG

Bordeaux : Gérard Lopez optimiste après la DNCG

Les supporters des Girondins de Bordeaux sont en apnée en attendant mardi la décision de la DNCG concernant l'offre de rachat du club au scapulaire par Gérard Lopez. Ce dernier pense que la réunion de ce lundi a été positive.

La semaine sera décisive pour le club de Bordeaux, puisque d’ici mardi soir on saura définitivement ce qu’il adviendra du projet de reprise par Gérard Lopez. Ce lundi matin, l’ancien dirigeant lillois était présent au siège parisien de la Ligue de Football Professionnel afin d’être reçu par la Direction Nationale du Contrôle de Gestion. Objet de cette réunion, la sanction prise il y a deux semaines par cette même DNCG qui avait envoyé les Girondins en Ligue 2 en raison de la situation financière du club. Le futur repreneur était donc attendu avec des garanties financières indispensables pour faire annuler cette sanction qui pourrait aboutir à la liquidation judiciaire de Bordeaux si elle était confirmée. Après ce rendez-vous programmé à 11 heures, Gérard Lopez a confié son relatif optimisme. 

« C’était une réunion typique de travail, on a présenté notre dossier, il y a eu des questions-réponses. On va attendre le résultat. C’était conforme à l’expérience qu’on a de ces réunions avec la DNCG, un bon échange (…) Je suis toujours optimiste et cela ne va pas changer. On sait qu’on a un bon dossier, c’était une réunion très constructive », a confié Gérard Lopez au journaliste de Sud-Ouest présent à la sortie des bureaux de la LFP. Selon Clément Carpentier, qui travaille pour 20 Minutes, le candidat à la reprise des Girondins de Bordeaux a mis sous séquestre les 30 millions d’euros que la DNCG réclamait, à savoir 10ME de sa part et 20ME prêtés par King Street et Fortress. Un signal très positif, mais qui ne peut pas permettre de considérer que Bordeaux est sauvé.