Bordeaux : Gérard Lopez et les Ultras, c’est l’amour fou

Bordeaux : Gérard Lopez et les Ultras, c’est l’amour fou

Devenu officiellement ce vendredi le nouveau propriétaire des Girondins de Bordeaux, Gérard Lopez s’est déjà mis les supporters dans la poche.

Déjà, il permet aux anciens patrons de King Street et au président Frédéric Longuépée de quitter le club, après des mois de désaccords avec les fans. Rien que pour cela, il pourrait être porté aux nues par les Ultramarines, le principal groupe de supporters du club girondin. Mais immédiatement, l’homme d’affaires a pris une mesure très populaire en faisant disparaitre le nouveau logo du club, pour remettre l’ancien, histoire de balayer les décisions peu appréciées de l’ancienne direction. 

« Le football sans les supporters, ça n’existe pas. Les Ultras ont un rôle important à jouer dans tous les clubs. Ne pas être toujours d’accord, ça fait partie de la vie, mais ne pas tirer dans la même direction, c’est là ou il y a un problème. Je pense que l’on a un bon point de départ. On va continuer à travailler ensemble mais pour moi, il est clair que c’est une partie intégrale de l’expérience d’un stade, de la vie d’un club et de l’identité d’un club », a prévenu Gérard Lopez en conférence de presse, dans des propos retranscrits par Girondins33.com. Si le projet est donc parti du bon pied, les premières décisions seront rapidement attendues, avec notamment le mercato et le changement d’entraineur. Rien n’a été acté pour le moment, a fait savoir l’ancien propriétaire de Lille, qui a expliqué que tout s’éclaircirait dans quelques jours à peine. Résultat, Jean-Louis Gasset sera bien à la tête de l’équipe pour le prochain match de l’équipe, ce samedi face à Niort.