SdF : Une semaine plus tard, les Français n’ont pas peur

SdF : Une semaine plus tard, les Français n’ont pas peur

Icon Sport

Après les incidents de la finale de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et Liverpool (1-0), le Stade de France accueille les Bleus, opposés au Danemark vendredi en Ligue des Nations. Une rencontre qui n’inquiète pas particulièrement les supporters de l’équipe de France.

C’est dans un contexte spécial que l’équipe de France s’apprête à défier le Danemark vendredi. Il y a encore quelques jours, ce rendez-vous de Ligue des Nations passait presque inaperçu dans l’actualité. Mais ça, c’était avant les incidents autour de la finale de la Ligue des Champions samedi dernier. Rappelons que le coup d’envoi du match entre le Real Madrid et Liverpool avait été retardé de 36 minutes à cause des débordements autour du Stade de France. On peut même parler de scènes violentes à Saint-Denis, où les futurs spectateurs pourraient être réticents.

Mais à en croire les supporters français interrogés par Le Parisien, les amoureux des Bleus ne sont pas vraiment inquiets. Certains sont évidemment méfiants et évoquent la possibilité de partir avant le coup de sifflet final pour éviter la foule. Mais beaucoup d’autres affirment que l’ambiance reste plus familiale lorsqu’il s’agit de l’équipe de France. De plus, une simple rencontre de Ligue des Nations contre le Danemark ne devrait pas provoquer le même engouement. Et surtout, comme l’indiquait RMC, les autorités ont forcément prévu un plus grand dispositif de sécurité.

Stéphan se montre rassurant

Le filtrage sera effectivement renforcé à la sortie des transports, tandis que les policiers seront plus nombreux pour neutraliser les actes de délinquance. Ces mesures contribuent sûrement à la relative sérénité des supporters tricolores, sur la même longueur d’onde que Guy Stéphan. « Je n'ai pas de crainte particulière, je pense et j'espère fortement que ça se passera bien. On est là pour jouer au foot et gagner un match, les Danois aussi. On est aussi là pour rendre les gens le plus heureux possible, c’est ce qu’on va tenter de faire », a réagi l’adjoint du sélectionneur Didier Deschamps avant de retrouver un Stade de France annoncé complet.