Nkunku snobé, la justification sans queue ni tête de l'UNFP !

Nkunku snobé, la justification sans queue ni tête de l'UNFP !

Icon Sport

Dimanche soir, Karim Benzema a logiquement été sacré meilleur joueur français évoluant à l’étranger lors de la cérémonie des trophées UNFP.

Le sacre de Karim Benzema ne souffre d’aucune contestation, l’attaquant du Real Madrid ayant remporté la Liga en plus d’être qualifié pour la finale de la Ligue des Champions avec son club. Sur un plan personnel, Karim Benzema a également mis tout le monde d’accord en inscrivant 44 buts et en délivrant 15 passes décisives toutes compétitions confondues. En revanche, l’absence de Christopher Nkunku parmi les nominés pour le titre de meilleur joueur français évoluant à l’étranger a choqué tout le monde. Et pour cause, le milieu offensif du Red Bull Leipzig vient d’être sacré joueur de la saison en Bundesliga, ce qui démontre à quel point la saison qu’il vient de réaliser est incroyable. Contacté par L’Equipe, l’UNFP a livré sa justification pour expliquer l’absence totalement incompréhensible de Christopher Nkunku parmi les nominés.

L'UNFP tente de justifier l'absence de Nkunku 

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’explication livrée par le syndicat des joueurs ne convaincra pas grand monde et rend encore plus lunaire l’absence de Christopher Nkunku parmi les joueurs nommés pour le titre de meilleur joueur français évoluant à l’étranger sur la saison 2021-2022. Effectivement, l’UNFP a indiqué au quotidien national que les prétendants aux titre de meilleur joueur français à l’étranger devaient compter au moins une sélection en Equipe de France au démarrage de la saison. Dans le cas de Christopher Nkunku, la condition n’était pas remplie dans la mesure où l’ex-milieu de terrain du PSG a fêté sa première cap avec l’Equipe de France le 25 mars contre la Côte d’Ivoire. « Sans ce point réglementaire, il aurait eu sa place dans les nommés. Il faudra peut-être faire évoluer le règlement pour avoir plus de flexibilité » a justifié l’UNFP, dont l’explication au sujet de l’absence de Christopher Nkunku ne manquera pas de faire polémique. Surtout lorsque l’on constate qu’un joueur tel qu’Ousmane Dembélé, absent durant près de la moitié de la saison, faisait partie des joueurs nominés…