JO : La France prend l’eau, Ripoll a une bonne excuse

JO : La France prend l’eau, Ripoll a une bonne excuse

Icon Sport

Mercredi après-midi, l’Equipe de France olympique disputera son troisième match de la phase de groupe des JO face au pays hôte, le Japon.

Balayés par le Mexique au premier match, les Bleuets ont réagi au courage face à l’Afrique du Sud avec une victoire au bout du suspense grâce à un triplé d’André-Pierre Gignac et un but de Teji Savanier (4-3). La réaction d’orgueil contre l’Afrique du Sud était appréciable, mais l’équipe de Sylvain Ripoll affiche des largesses défensives extrêmement inquiétantes avec sept buts encaissés en deux matchs. Présent ce mardi en conférence de presse, le sélectionneur de l’Equipe de France olympique a mis les grosses difficultés de la France en défense sur le compte de la fatigue.

« Tout est lié, dès l'instant où tu ne peux pas enchaîner deux courses à haute intensité. On a un temps de latence, qui est aussi dû au fait que nous avons joué nos deux matches à 17 heures. On était asphyxiés et nos réactions défensives n'étaient pas suffisantes. Là, à 20h30 (13h30 à Paris), les conditions seront différentes et il n'y a pas que du négatif. Quand tu reviens trois fois au score, que tu trouves l'orgueil pour ne pas lâcher contre l'Afrique du Sud, c'est aussi un élément important et un enseignement positif. On voit toujours plus le côté rationnel mais le foot, ce sont aussi des moments comme ça où tout part dans ce qui n'est pas convenu. Cela offre des scénarios fédérateurs quand ils sont en notre faveur. Pour passer, il faudra garder ce qu'on a fait de bien, et être beaucoup plus solide » a lancé Sylvain Ripoll, persuadé que la chaleur et la fatigue n’ont pas aidé la France lors des deux premiers matchs. Espérons donc qu’avec un troisième match à 20h30 heure locale, tout ira mieux pour la défense tricolore contre le Japon…