France-Pologne : Deschamps vire un fantôme du vestiaire

France-Pologne : Deschamps vire un fantôme du vestiaire

Avant le huitième de finale du Mondial 2022 contre la Pologne dimanche, le sélectionneur Didier Deschamps tient à mettre son groupe dans les meilleures dispositions. Les échecs du passé ne sont donc pas les bienvenus dans le vestiaire de l’équipe de France.

A voir les sourires sur les visages des Bleus, la défaite contre la Tunisie (1-0) mercredi n’a pas affecté le groupe. L’équipe de France s’était présentée avec un onze largement remanié. Et le revers concédé n’a pas empêché les champions du monde de terminer en tête de la poule. Une bonne nouvelle pour Didier Deschamps que l’on sait particulièrement attaché à la bonne ambiance dans l’effectif.

Le cauchemar à oublier

Avant d’affronter la Pologne dimanche, le sélectionneur ne laissera rien polluer le quotidien de ses hommes, et surtout pas le mauvais souvenir du dernier huitième de finale disputé, à savoir la défaite contre la Suisse (3-3, 5-4 tab) à l’Euro 2021. « Parler du passé, surtout d'un passé aussi positif que celui-là, je ne vois pas l'intérêt, si ce n'est que les joueurs qui étaient présents à ce moment-là, les sensations qu'ils ont eues, ils n'ont pas envie de les revivre bien évidemment », a réagi Didier Deschamps en conférence de presse.

« Le seul point commun, c'est que ce sont des huitièmes de finale. Après ce n'est pas le même adversaire, a comparé le coach des Bleus. Je ne tombe pas dans une routine non plus, je ne vais pas en rajouter non plus. Si j'en rajoute, cela peut amener ce que je ne veux pas, c'est-à-dire un peu plus de stress. Il faut avoir une sérénité. Il y a une place en quarts. Je regarde beaucoup de matchs. Il n'y a de matchs faciles pour personne. Les 16 meilleures équipes sont là. » Sans se focaliser sur le passé, l’équipe de France est bien placée pour savoir qu’aucun match n’est à prendre à la légère.