France : Nasri lance l'argument du racisme dans le dossier Benzema

France : Nasri lance l'argument du racisme dans le dossier Benzema

Photo Icon Sport

Trois ans après avoir pris sa retraite internationale en équipe de France, Samir Nasri est revenu sur sa mauvaise relation avec Didier Deschamps, qui se trompe aussi dans le dossier Benzema, selon lui.

Le compteur de sélections de Samir Nasri s'est arrêté à 41. Plus retourné chez les Bleus depuis le 15 novembre 2013 et la défaite dans le barrage aller de la Coupe du Monde 2014 contre l'Ukraine (0-2), le milieu de 30 ans en veut toujours à Didier Deschamps, qui n'a pas été correct avec lui lors de son dernier passage en France.

« J'ai du mal avec les gens qui ne sont pas entiers, qui ne sont pas francs. Je m'entendais bien avec lui quand il n'était pas entraîneur de l'équipe de France. Il me donnait des conseils. Et puis, je n'ai pas accepté qu'après mes trois matchs de suspension, il ne se donne pas la peine de me passer un coup de fil. Je ne joue pas à Lorient, ni à Orléans, je joue à Manchester City, je suis titulaire, tu peux me passer un coup de fil. Même si on a le même agent... Je m'en fous que tu appelles Jean-Pierre Bernès, je préfère que tu me le dises à moi, qu'on ait une discussion entre nous. Au moins c'est fait, c'est clair, c'est carré. Voir que je ne suis pas sur la liste, j'ai trouvé ça insultant », a lancé, sur Canal+, le joueur d'Antalyaspor, qui défend ensuite Benzema en dégommant une nouvelle fois Deschamps.

Benzema, « ce n'est pas une question de valeur sportive »

« Je suis désolé pour lui parce qu'il a vraiment envie de revenir jouer en équipe de France, c'est vraiment injuste ce qui lui arrive. C'est assez bête de se passer d'un joueur comme ça, tu peux avoir une attaque Mbappé, Benzema, Griezmann, Dembélé... c'est une bêtise pour moi. Ses origines ? Bien sûr... C'est clair, je l'ai vécu aussi, je peux dire la même chose. Hatem l'a vécu aussi, la saison qu'il fait à Nice, il doit être à l'Euro. Benzema a eu des déclarations malheureuses dans Marca, et on a décidé que c'était pour ça. Voilà, c'est tout. Ce n'est pas une question de valeur sportive, ce n'est pas vrai, ce n'est pas possible. Parce que si on écoute le président Le Graët, lui est ouvert à ce qu'il revienne. Aujourd'hui, Mathieu Valbuena n'est plus dans l'actualité de l'équipe de France, pourquoi Benzema ne reviendrait pas ? », a demandé Nasri, qui en a gros sur la patate à l'encontre de Didier Deschamps, et ne se gêne pas pour mettre les pieds dans le plat sur l'éternelle polémique Benzema.