EdF : Tout est joué, Mandanda connaît bien Deschamps

EdF : Tout est joué, Mandanda connaît bien Deschamps

Auteur de performances remarquées avec le Stade Rennais, Steve Mandanda peut prétendre à une place en équipe de France pour le Mondial 2022. Mais l’international français le sait, ses dernières prestations ne devraient pas inverser la hiérarchie établie par le sélectionneur Didier Deschamps.

Steve Mandanda s’est bien rattrapé. Lors du match nul à Lille (1-1) dimanche, le gardien du Stade Rennais a facilité l’ouverture du score lilloise sur un ballon relâché. Une erreur pardonnée puisque l’ancien portier de l’Olympique de Marseille a ensuite réussi plusieurs arrêts importants pour son équipe. « C'est un point un peu miraculeux, a d’ailleurs reconnu l’entraîneur Bruno Genesio. On s'en sort bien, on a été épargnés car le score aurait pu être largement en faveur de Lille. »

Avec ce genre de performances, Steve Mandanda espère impressionner un autre coach. On pense bien sûr à Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France qui annoncera sa liste pour le Mondial 2022 mercredi soir. « On va regarder la télé. On sait que la liste est à 20 heures, on verra bien, a réagi l’international français au micro de Canal+. Je ne sais pas du tout. Même si je savais, je dirais la même chose. Mais je ne sais pas. Je me sens très bien. J’espère (y être), c’est tout ce que je peux dire. »

La décision déjà prise ?

Dans le flou, le Rennais sait aussi que ses derniers matchs risquent de ne pas influencer la décision du sélectionneur. « Je ne pense pas que ma prestation d’aujourd’hui change quoi que ce soit, a prévenu le cadre des Bleus sur Prime Video. Ce sont des décisions bien actées depuis un moment par le sélectionneur. On y pense parce que ça reste une Coupe du monde. » Le Milanais Mike Maignan étant incertain, Alphonse Areola pourrait récupérer le statut de doublure derrière Hugo Lloris. Dans ce cas, Steve Mandanda et le Nantais Alban Lafont se disputeraient la place de gardien numéro 3.