EdF : Tchouaméni fait une promesse avant le Qatar

EdF : Tchouaméni fait une promesse avant le Qatar

Icon Sport

Dimanche soir, l’Equipe de France a livré son visage le plus inquiétant sur la pelouse du Danemark en Ligue des Nations (2-0).

Privée de plusieurs cadres importants (Benzema, Lloris, Kanté, Pogba, Hernandez), l’Equipe de France a sombré à Copenhague, dimanche soir en Ligue des Nations contre le Danemark. Malgré une première demi-heure correcte, l’Equipe de France s’est inclinée et le résultat final (2-0) ne souffre d’aucune contestation. Une « piqûre de rappel » selon Didier Deschamps, qui a refusé de dramatiser ce mauvais résultat, tout comme il avait refusé de s’enflammer après le succès convaincant face à l’Autriche trois jours plus tôt. A un mois et demi de la Coupe du monde, le sélectionneur espère surtout qu’il récupèrera l’ensemble de ses blessés afin de bien figurer au Qatar. Un constat partagé par Aurélien Tchouaméni, lequel faisait office de taulier sur ce rassemblement au vu du nombre d’absents, et qui a promis après la défaite au Danemark que l’Equipe de France affichera un tout autre visage à la Coupe du monde.

Tchouaméni promet un meilleur visage au Mondial

« C’est à nous de mieux faire. Il y a eu des intentions, mais on n’a pas été bon, tout simplement, il n’y a pas d’excuse. Chacun va rentrer dans son club et se concentrer sur ce qu’il a à faire dans les prochaines semaines, et on verra la liste du coach. Il n’y a pas de déficit de confiance, je ne pense pas. Il y a 24 heures, tout était tout beau, tout rose, parce qu’on avait battu l’Autriche en faisant un bon match collectif. Aujourd’hui, c’est sûr qu’on n’a pas été bon, mais je suis sûr que l’équipe de France sera meilleure à la Coupe du monde. Il faut regarder ce qu'on a fait individuellement et collectivement et rectifier le tir. Franchement, je n'arrive pas encore à l'expliquer (l’irrégularité des Bleus). Il n'y a pas d'excuses. On n'arrive pas encore à enchaîner, donc c'est sûr qu'il faudra faire mieux à la Coupe du monde » a promis Aurélien Tchouaméni, lequel a personnellement marqué des points et certainement validé son billet pour la Coupe du monde à l’occasion de ce rassemblement. Ce qui n’est pas le cas, par exemple, de son coéquipier en club Eduardo Camavinga.