EdF : Pierre Ménès « s'est emmerdé » avec l'équipe de France

EdF : Pierre Ménès « s'est emmerdé » avec l'équipe de France

Photo Icon Sport

L'équipe de France recevra la Croatie mardi soir, et Pierre Ménès espère que les Bleus provoqueront un peu plus d'enthousiasme.

Même après avoir conquis le Graal, à savoir la Coupe du monde en 2018, l’équipe de Didier Deschamps avait provoqué des débats en France sur le plaisir qu’il y avait à voir jouer Hugo Lloris et ses coéquipiers. Parmi ceux qui n’étaient clairement pas emballés par les copies rendues par les Bleus, il y avait Pierre Ménès, lequel a toujours assumé sa position. Et après le match gagné samedi par la France en Suède, le consultant de Canal+ n’est pas plus tendre avec les Tricolores. Pierre Ménès n’apprécie pas le style de l’équipe de France et il l’a encore répété malgré la victoire en Ligue des Nations.

« L’équipe de France de Deschamps a gagné et on s’est emmerdé à la regarder jouer. Voilà le constat - habituel avec cette équipe - qu’on peut dresser après cette courte victoire en Suède. Oui, cette équipe gagne. Doit-on pour autant s’en contenter ? (...) Le problème, c’est que cette équipe de France a été construite autour de Griezmann, de l’aura de Griezmann, des passes de Griezmann et de l’efficacité de Griezmann. Et en ce moment, Griezmann n’a ni aura, ni bonne passe ni efficacité, à l’image de ce péno expédié au-dessus du but. Par conséquent, le jeu offensif des Bleus ne repose, en gros, que sur les accélérations de Mbappé (...) Alors évidemment, c’est un match qui arrive après dix mois sans sélection, les joueurs sont dans des états de forme physique très disparates. OK, je veux bien être indulgent sur ce point. Il n’empêche que je reste toujours persuadé qu’avec le matériel offensif dont dispose le sélectionneur, il y a moyen de faire beaucoup mieux. À défaut de donner une véritable identité de jeu à cette équipe, Deschamps pourrait aussi essayer d’autres attelages offensifs. J’aurais par exemple aimé voir Mbappé évoluer avec Martial, au lieu que l’un remplace l’autre. Bref, c’est un peu lassant de toujours voir cette équipe défendre et compter sur un exploit potentiel d’un attaquant », explique, sur son blog, Pierre Ménès, qui attend désormais mieux face à la Croatie mardi soir au Stade de France.