EdF : Pavard n'est pas une chèvre, ça le rend fou

EdF : Pavard n'est pas une chèvre, ça le rend fou

Icon Sport

La performance de Benjamin Pavard contre l'Australie a été sévèrement critiquée, le défenseur français étant souvent considéré comme un protégé de Didier Deschamps. Mais le sélectionneur des Bleus a ses raisons.

« On a Pavard, Benjamin Pavard, je ne crois pas que vous connaissez! Il sort de nulle part, une frappe de bâtard, on a Benjamin Pavard ». Quatre ans après son incroyable but contre l’Argentine lors du Mondial 2018 en Russie, le joueur français sait que de nombreux fans des Bleus issus du grand public n’ont pas la mémoire courte. Mais chez les supporters plus branchés foot, le défenseur de 26 ans ne fait pas une telle unanimité, au point que certains se demandent même comment le sélectionneur français peut lui accorder une telle importance. Et ce n’est pas la copie rendue par Benjamin Pavard mardi contre l’Australie, pour l’entrée en lice de l’équipe de France, qui a calmé les choses. Pas vraiment apparu à son aise, le natif de Maubeuge a été sévèrement noté dans les médias, relançant les débats sur sa titularisation et un éventuel favoritisme signé Didier Deschamps. De quoi vraiment agacer certains consultants.

Pavard n'est pas un footballeur bas de gamme

Dans l’After, sur RMC, Kévin Diaz, a poussé un coup de gueule. « A un moment, il y en a un peu marre du Pavard bashing. C’est bon, à chaque fois c’est Pavard ceci, Pavard cela. J’aimerais bien que ceux qui le critiquent se rendent compte que même s’il ne prolongera peut-être pas et qu’il n’est pas le plus grand défenseur, il joue au FC Bayern Munich. Il joue en Bayern, qui en a mis 2 à l’aller et 3 au retour au FC Barcelone de Jules Koundé, notamment, en Ligue des champions, et il est titulaire comme arrière droit. Il a joué 12 matchs en étant titulaire à droite. S’il n’a pas le niveau pour jouer en équipe de France, alors je ne sais pas qui a le niveau. Il y avait Jonathan Clauss et Ferland Mendy, mais ils n’ont pas été retenus… », a fait remarquer l’ancien joueur, vraiment mécontent de ces attaques permanentes contre Benjamin Pavard.