EdF : Nabil Djellit soumet une idée folle à Deschamps

EdF : Nabil Djellit soumet une idée folle à Deschamps

Icon Sport

Ce mercredi soir à 20h, Didier Deschamps dévoilera sa liste de joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde au Qatar. Un moment très attendu par les fans et observateurs. 

Le grand jour est arrivé pour une grande partie des joueurs de l'équipe de France. Ils vont en effet savoir s'ils seront sélectionnés ou non pour la prochaine Coupe du monde au Qatar. Si aucun suspense n'est en vigueur concernant certains profils, d'autres peuvent encore se poser des questions. Au milieu de terrain notamment, avec les absences de Paul Pogba et N'Golo Kanté, Didier Deschamps pourrait réserver quelque surprises. Car il est difficile de savoir comment joueront les Bleus lors de la Coupe du monde. En tout cas, du côté de certains observateurs, on a déjà une petite idée de ce qu'il faudra aligner au milieu de terrain. C'est notamment le cas de Nabil Djellit. 

Une trouvaille faite pour Griezmann 

Sur l'antenne d'Europe 1, le journaliste a en effet émis une idée assez originale pour les Bleus lors du Mondial. « Deux titulaires et la courroie de transmission de l'équipe championne du monde est absente. Si le réservoir est exceptionnel, ce n'est pas le même vécu, la même expérience. Ce sera des jeunes joueurs qui vont être en première ligne. Je pense qu'ils vont répondre présents. Je fais confiance au sélectionneur qui a quand même fait des bonnes choses. J'irais en 4-3-3 et je vais peut-être surprendre, mais je mettrais Tchouameni, Rabiot et Griezmann en relayeur. Je lui dis de redescendre. Il ne fait plus de différences offensivement. C'est un joueur hyper intelligent donc il est capable de s'organiser dans ce secteur. Et je mets des faux ailiers, avec Mbappé, Dembélé et Benzema. Après, si on part en 3-5-2, je mettrais Rabiot avec Tchouameni. Il y a des joueurs en forme sur le terrain et Rabiot en ce moment, il est remonté dans la hiérarchie », a notamment indiqué Nabil Djellit, qui espère que Didier Deschamps ne sera pas frileux à l'idée de faire des choix forts dans son dispositif. Réponse dès le 22 novembre et la rencontre entre la France et l'Australie.