EdF : Malgré les menaces de Daech, aucune mesure spéciale pour Deschamps

EdF : Malgré les menaces de Daech, aucune mesure spéciale pour Deschamps

Photo Icon Sport

Dans un communiqué diffusé vendredi soir via les réseaux sociaux, le groupe terroriste Daech a fait de Didier Deschamps une cible potentielle, le sélectionneur de l'équipe de France étant présenté comme un « ennemi d’Allah ». Et le photomontage réalisé pour illustrer cette menace a forcément de quoi inquiéter, on y voyait Didier Descamps prisonnier avec une arme pointée sur lui par un terroriste.

Alors que le coach des Bleus annoncera la semaine prochaine la liste des joueurs retenus pour jouer les deux matches amicaux prévus au menu de la trêve internationale de novembre contre l'Allemagne et le Pays de Galles, des questions se posent sur la sécurité autour de Didier Deschamps. Mais, à priori, du côté de la Fédération Française de Football, on reste zen. « La fédération n’a pas annoncé la mise en place d’un dispositif de sécurité particulier », précise le Journal du Dimanche, qui a tenté, en vain, d'obtenir une réaction du sélectionneur national. Reste qu'il semble évident que si une protection rapprochée est mise en place autour de Didier Deschamps, cela ne sera pas crié sur tous les toits.