EdF : Le Graët recale Zidane et calme Deschamps

EdF : Le Graët recale Zidane et calme Deschamps

Icon Sport

Après le parcours jusqu’en finale du Mondial 2022, Noël Le Graët souhaite prolonger le contrat de Didier Deschamps. Le président de la Fédération Française de Football n’a jamais envisagé la nomination de Zinedine Zidane. Mais le dirigeant n’acceptera pas la condition posée par son sélectionneur.

La défaite en finale ne change rien pour Noël Le Graët. Avant la Coupe du monde au Qatar, le président de la Fédération Française de Football avait fixé les demies comme objectif à atteindre pour Didier Deschamps. Le sélectionneur en fin de contrat se retrouve donc en position de force. « Il a les cartes en main pour une prolongation, car je lui avais dit qu’à partir du moment où on était dans le dernier carré du Mondial, la décision lui appartenait », a confirmé le patron de l'instance dans un entretien accordé à Ouest-France.

Les deux hommes ont prévu de se rencontrer à Guingamp la semaine prochaine. Un rendez-vous que Noël Le Graët espère décisif. « Il faut que j’en parle bien sûr à certains membres du Comex, mais à mon avis on va régler ça à Guingamp, a annoncé le dirigeant. S’il ne veut pas rester, ce sera très court. S’il veut rester, il y aura des discussions un peu plus longues. Si on peut boucler cela avant la fin d’année, si possible… » Selon L’Equipe, Didier Deschamps pourrait profiter de cette réunion pour imposer une condition.

Le Graët confiant pour Deschamps

Le sélectionneur des Bleus aimerait prolonger, non pas jusqu’à l’Euro 2024, mais plutôt jusqu’au Mondial 2026. « Et pourquoi pas 2030 ? On va déjà passer un moment ensemble pour reparler un peu de ce qui s’est passé au Qatar et de ses envies, comment on envisage déjà le championnat d’Europe 2024 », a calmé Noël Le Graët, tout de même confiant avant les discussions avec Didier Deschamps. A tel point que le président n’envisage pas la nomination de Zinedine Zidane.

« Je n’ai pas songé au fait que Didier puisse partir, a-t-il écarté. Certains journalistes ont envie que ça change, mais je ne suis pas du tout influençable par rapport à ce genre de choses. Didier a bien fait son boulot, il a la priorité, et je pense qu’on se mettra d’accord. » A noter que le troisième et dernier mandat de Noël Le Graët prendra fin en 2024. Ce qui peut expliquer ses réticences à prolonger son sélectionneur au-delà de l’Euro en Allemagne.