EdF : Benzema trahi par des joueurs, il balance des noms

EdF : Benzema trahi par des joueurs, il balance des noms

Icon Sport

L'équipe de France vit bien, et la victoire contre le Danemark l'a encore montré. Mais vit-elle mieux depuis le départ de Karim Benzema ? Les rumeurs lancées par le quotidien sportif ont fait ressortir quelques dossiers.

En affirmant à quelques heures du match entre les Bleus et les Danois que le forfait de Karim Benzema avait finalement fait été positif pour la vie interne du groupe de Didier Deschamps, L’Equipe a provoqué un séisme, qui heureusement n’a pas eu d’effets négatifs sur le résultat sportif de l’équipe de France. Et après ce succès qui a qualifié les Bleus pour les huitièmes de finale du Mondial, Aurélien Tchouaméni est venu dire ce qu’il pensait de cette histoire. « Je voulais revenir sur quelque chose qu’on a vu concernant le départ de Karim, sur le fait qu’on se sentait mieux depuis qu’il était plus là. C’est totalement faux parce que même quand il était là ça se passait déjà très bien. On a tous été peinés par ces différents forfaits », a confié l’international tricolore. Cependant, si certains se sont offusqués de cet article du quotidien sportif, d’autres sont entrés dans le coeur du problème et sans faire de détails.

Benzema trahi par des joueurs de l'équipe de France ?

S’exprimant sur cette supposée ambiance plus légère en équipe de France depuis que Karim Benzema, victime d’une blessure à la cuisse, a quitté le Qatar, Walid Acherchour a vidé son sac et donné sa version des faits, en pointant clairement du doigt ceux qui seraient derrière cette histoire. « Ce qui est honteux c’est que les fuites viennent des entourages surtout pour vendre une écriture positive du groupe France aux médias sans Benzema alors que c’est qu’une question de lumière et d’ego pour avoir plus de place sans lui. Personne n’est dupe ici. Ce qui ne plaît pas c’est que sportivement et en dehors Benzema prend beaucoup de place. Que Griezmann reprend un rôle prépondérant avec son absence et que Mbappé prend plus de pouvoir sur le terrain et en dehors en cas de distinction individuelle par exemple. Le foot c’est aussi ça. Le changement de comportement de Mbappé entre 2021 et aujourd’hui est aussi symbolique. On est très loin des storys à son retour en Bleu KB19 x KM10 et du mépris pour Giroud en interne. Ça s’est même inversé depuis la prolongation, le pivot gang et le ballon d’or », a balancé le consultant, qui n’est pas loin de penser que Mbappé et Griezmann ne sont pas étrangers à ces bruits de couloir.

Autre génération, mais même agacement, Dominique Grimault a lui aussi fait part de sa colère face à cette histoire et sa gêne, pointant lui aussi quelques joueurs. « Je n’aime pas du tout cette polémique, je la trouve nulle, je dirai même qu’elle est déplacée et malsaine. Il y a encore quelques semaines, Karim Benzema était le meilleur attaquant du monde et il recevait le Ballon d’Or, on pouvait s’attendre à ce qu’il renforce cette équipe de France et on se disait que le titre se rapprocherait un peu plus (…) Peut-être que certains joueurs sont libérés, on ne va pas les citer, mais on peut mettre quelques noms derrière tout cela, mais franchement je ne suis pas à l’aise », a confié, sur Europe, l’expérimenté journaliste. Mais cette polémique vaut également à L'Equipe de solides attaques sur les réseaux sociaux, et pas que de la part de supporters du PSG prompts à rappeler que le quotidien sportif sortait souvent ce genre de dossier les jours des matchs.

Pour le compte Real Madrid French, suivi par plus de 240.000 personnes, cette critique contre une éventuelle influence de Karim Benzema n’est pas digne : « Après 10 ans au Real Madrid, Karim Benzema a côtoyé les plus grandes personnalités du monde du football et il n’a JAMAIS été accusé d’être une source de problème.  Ce n’est pas à l’EDF que ça va changer.  Honte à vous pour cette diffamation ». Même sur le plateau de la chaîne L’Equipe, Johan Micoud s’est montré très agacé : « J’ai l’impression qu’il y a une petite musique qui arrive depuis 2-3 jours, comme quoi tout se passe très bien en équipe de France , tout le monde est heureux ensemble. Et comme par hasard, on en arrive encore une fois à mettre Benzema dans la boucle. Moi je trouve cela hallucinant (…) On attaque toujours le même, ça me fatigue (...) Je ne comprends pas comment on peut sortir des trucs sans approfondir ».