Faux tickets : Macron soutient Darmanin, mais...

Faux tickets : Macron soutient Darmanin, mais...

Icon Sport

Empêtré dans l'histoire des incidents du match Liverpool-Madrid, le gouvernement français tente de flatter les Anglais, tout en rappelant combien la France était un grand pays en matière d'organisation. 

Comment corriger l’image désastreuse donnée par le ministre de l’Intérieur et celle des Sports lundi en conférence de presse, notamment en Angleterre, tout en flattant aussi notre pays histoire d’effacer l’image des forces de l’ordre gazant à tout bout de champ des spectateurs et des voyous venant braquer des gens venus pour voir un match de football. Après le conseil des ministres, c’est Olivia Grégoire, nouvelle porte-parole du gouvernement, qui s'y est collée, présentant encore une fois des excuses aux supporters qui n’ont pas réussi à entrer dans le Stade de France pour assister à la finale de la Ligue des champions, tout en rappelant que la France organisait Roland-Garros sans aucun souci. Cocorico.  

35.000 personne de trop avec ou sans des faux billets...la version évolue

A son pupitre, la porte-parole du Gouvernement a battu sa coulpe, tout en niant que le Ministre de l'Intérieur se soit planté. « Aurait-on pu faire les choses mieux? Est-ce que cela aurait pu être mieux géré? Oui. Y a-t-il eu un drame ou des blessés? Non. Peut-on améliorer les choses notamment en vue des prochaines compétitions sportives? Certainement. La France est- elle un grand pays capable d'accueillir de grands événements ? Oui. Il ne faut pas oublier ceux qui, avant le gouvernement, ont passé une mauvaise soirée, c'est à dire les supporters, les familles, les 2700 spectateurs munis de billets qui n'ont pas pu voir le match, ses familles, ses enfants qui n’ont pas réussi à assister. En priorité, le président de la République et l'ensemble du gouvernement étaient tristes et désolés pour ces personnes qui s'étaient déplacées et ont tout simplement été privés de match (...) Il y a beaucoup de trop qui se sont présentés à ce match, il y avait 35.000 personnes se sont présentés et avaient soit pas de tickets, soit des faux billets (...) Le Président de la République soutient son ministre de l’Intérieur », a expliqué Olivia Grégoire avant de répéter ses excuses aux personnes concernées par ce chaos avant, mais aussi après le match.