Riolo a « honte » d’avoir flingué si vite Ibrahimovic

Riolo a « honte » d’avoir flingué si vite Ibrahimovic

Photo Icon Sport

A peine les propos de Zlatan Ibrahimovic avaient été relayés dimanche après-midi que Daniel Riolo avait sorti l’artillerie lourde pour dégommer le joueur suédois du Paris Saint-Germain. Mais avec du recul, le journaliste de RMC avoue qu’il est allé trop vite et trop fort, estimant nauséabonde toute la polémique engendrée par la sortie verbale d’Ibrahimovic, et les récupérations venues de partout pour faire envenimer la situation.

« J’ai honte. Honte d’être obligé de réagir, car ne pas le faire, fait office d’opinion forcément mal interprétée. Honte de réagir à une énorme polémique qui enfle sur Twitter. Twitter, ce tribunal citoyen, ce caniveau de la pensée, qui finalement nous dirige, nous oblige. Honte aussi d’avoir justement sur Twitter réagi vite, trop vite aux propos d’Ibrahimovic dimanche à Bordeaux. Il avait insulté la France, ça devenait une affaire d’Etat. Propos volés, traduction finalement hésitante, excuses publiques pour mots privés. La machine s’emballe. Je tombe dedans.C’est le PSG, c’est Zlatan, comment y échapper ? On glisse dans la lutte des classes, le riche contre les pauvres et si t’es riche tu fermes ta gueule parce que quelque part t’es malhonnête. L’honneur de la France est en jeu et s’il n’est pas content, qu’il se casse ! Marine Le Pen s’est évidemment saisie du dossier. Le Ministre Patrick Kanner doit s’exprimer. Finalement pour l’insulte à la France, on n’est plus vraiment certain. Les relations diplomatiques entre la France et la Suède sont sauves. La Une du Parisien pue déjà le moisi, les envolées lyriques d’éditorialistes tels Pascal Praud ne sont plus que des pets au vent… Il reste quoi ? Un joueur, une star qui pète un câble et s’en prend à l’arbitrage. C’est grave ? Oui, pourquoi pas, à condition de donner une juste dimension au sujet (…) Mais derrière la polémique, derrière cette commission d’éthique ou de discipline, je ne sais plus, qui va se réunir en urgence jeudi, il y aura quoi ? Une sanction ? Oui, pourquoi pas. Je défends les arbitres depuis toujours dans un monde qui n’a de cesse de les traîner dans la boue. Dans ce monde dont la culture se résume à un « arbitre enculé », j’ai toujours condamné les propos injurieux des joueurs, entraîneurs et présidents. Alors assurément, Ibra mérite d’être sanctionné. Mais son procès ne peut pas être à charge. Il ne peut pas prendre pour tout le monde. Et s’il doit faire office d’exemple, alors justement que ce cas serve d’exemple pour la suite », écrit, sur son blog, Daniel Riolo, qui regrette clairement d’avoir été l’un des premiers à réagir contribuant ainsi à lancer le buzz et qui a le courage de le dire.

Share