OL : Quand Aulas parle, Reims préfère se taire

OL : Quand Aulas parle, Reims préfère se taire

Photo Icon Sport

Jean-Michel Aulas a fermement démenti la rumeur faisant état d’une prime gonflée en cas de victoire de ses joueurs à Reims, ce samedi, pour faciliter le maintien de Toulouse, qu’il apprécierait plus.

Dans cette bataille pour le maintien à trois avec Ajaccio, la tension est donc à son comble. Mais du côté de Reims, où on n’a plus son destin entre les mains, l’espoir demeure, surtout que David Guion, le nouvel entraineur champenois, n’a rien de concret pour accuser l’OL de quoi que ce soit. 

« Je n’ai pas vu de guillemets dans les déclarations du président. Donc, pour moi, pour l’instant, il n’y a pas de débat. En effet, s’il y avait des guillemets, ce serait anti-sportif. Ce serait vraiment quelque chose qui serait anti-loyal et très grave », a tout de même précisé l’entraineur rémois, qui peut se servir de cette polémique pour garder ses joueurs bien motivés. Maintenant, est-ce que les Lyonnais seront moins concentrés après leur victoire décisive face à Monaco samedi dernier, qui a mis un terme à leur saison une journée avant la fin ? David Guion n’en est pas certain.

« Je ne sais pas. S’il y avait eu un enjeu, il aurait pu y avoir un peu de tension chez eux, un problème à gérer les émotions », a lancé le technicien du Stade de Reims, qui doit tout de même se dire qu’il ne vaut mieux pas affronter une équipe lyonnaise aussi motivée et performante que samedi dernier face à Monaco.

Share