L'OL ne pouvait pas rêver mieux !

L'OL ne pouvait pas rêver mieux !

Photo Icon Sport

L’Olympique Lyonnais a pris une option plus qu’énorme sur le tour de qualification d’Europa League en allant s’imposer 4 à 1 ce jeudi soir en République Tchèque face au Mlada Boleslav. L’OL est apparu solide et on se souviendra de ce match grâce à un nouveau but d’anthologie signé Umtiti.

Pour ce premier match de la saison, Hubert Fournier surprenait tout le monde en laissant sur la banc Fekir, excellent lors des matches de préparation, préférant titulariser Malbranque. Et le moins que l’on puisse dire est que l’OL allait entamer idéalement la rencontre. Lancé par Lacazette, Umtiti déboulait sur la gauche et adressait un centre que Yattara reprenait victorieusement de la tête (0-1, 9e). Ce but soulageait clairement l’équipe lyonnaise, qui commençait à prendre ses marques. Mais les Tchèques étaient quand même à l’affût et Lopes devait intervenir sur quelques contres. Le gardien de l’OL allait d’ailleurs se montrer décisif sur une action qui pouvait changer le cours du match. Alors que Gonalons semblait le premier sur un ballon dans la surface, l’arbitre accordait un penalty au Mlada Boleslav, estimant que le capitaine rhodanien avait fait faute. Lopes réussissait à repousser le tir un peu vendangé de Scuk (28e). Les Tchèques étaient dans un temps fort et cela commençait à chauffer pour l’OL. Mais sur un corner consécutif à une frappe détournée de Jallet, Gonalons reprenait de la tête au premier poteau et foudroyait Hruska (0-2, 36e), donnant un avantage confortable à Lyon à la pause.

Et la seconde période allait vite confirmer cet avantage, puisque sur une erreur de la défense tchèque, Yattara signait un doublé (0-3, 47e). L’OL avait fait le plus dur et pouvait voir venir, même si, sur un corner, Rosa bondissait au premier poteau et réduisait le score (1-3, 66e). Quasiment sur la mise en jeu, Umtiti, à l’image de ce qu’il avait fait en 2013 contre Tottenham, foudroyait le portier du Mlada Boleslav d’une frappe énorme (1-, 67e). Fournier pouvait faire tourner son effectif, faisant notamment entrer Fekir, Bedimo et Benzia. Ce dernier ratait une grosse occasion sur un service idéal de Fekir (74e). Dans les ultimes minutes de la rencontre, les joueurs tchèques tentaient d’adoucir l’addition, mais Lopes tenait la baraque et permettait à l’OL de rentrer en France avec un avantage déjà décisif.

Share