L'OL a essayé de calmer Aulas sur Twitter…

L'OL a essayé de calmer Aulas sur Twitter…

Photo Icon Sport

Convoqué ce lundi devant le conseil d’éthique, Jean-Michel Aulas va devoir s’expliquer de nombreux propos tenus sur les réseaux sociaux, notamment ceux après un OL-PSG qui avait beaucoup fait parler. Après avoir estimé que l’arbitre avait été « inéquitable » dans ce match, il avait aussi dégoupillé contre les supporters stéphanois, qualifiés « d’autistes » avant de demander une convocation et une suspension pour Payet pour ses propos après OM-OL. Un déferlement assez récent sur Twitter, lui qui s’était nettement calmé ces dernières années, et avait promis de rester zen. Mais la première place de son équipe, puis la lutte pour le titre ont visiblement eu raison de ses bonnes intentions, et le patron de l’OL envoie toujours dans les sens, et dans des propos pas toujours facilement déchiffrables. Même l’un de ses plus vieux amis, Gilbert Giorgi, membre du conseil d’administration d’OL Groupe, a jeté l’éponge.

« Il est au top ! L’équipe réalise une saison assez exceptionnelle. Et depuis cet été, les travaux du stade ont avancé, on sent un vrai engouement autour du club. Tous les voyants sont au vert, ça aide à retrouver la pêche. On a tous essayé de le calmer là-dessus. Mais ça l’amuse et ça le déstresse. Personne n’arrivera à l’arrêter, il est ingérable sur ses tweets », avoue dans Le Parisien le haut-dirigeant lyonnais, qui sait bien que ce n’est pas le conseil de l’éthique, malgré les remontrances ou les sanctions anecdotiques qui pourraient tomber pour lui, qui vont parvenir à l’empêcher de pianoter sur son smartphone quand l’envie lui prend. 

Share