Les Aiglons décollent, l’ASM tombe de très haut

Les Aiglons décollent, l’ASM tombe de très haut

Photo Icon Sport

En difficulté depuis le début de la saison en championnat, l’OGC Nice a infligé une correction à l’AS Monaco (4-0) à l’Allianz Riviera. Première défaite pour le club de la Principauté qui laisse le Paris Saint-Germain seul en tête.

Seize victoires consécutives, aucune défaite depuis décembre dernier… Avant la rencontre, les statistiques de Monaco en Ligue 1 avaient de quoi effrayer des Niçois à la recherche d’automatismes. Mais comme la saison dernière (4-0 déjà), le Gym a été sans pitié pour les Monégasques dans ce derby ! Dès l’entame de match, l’ASM se faisait piéger en contre. Pris de vitesse, Sidibé accrochait Balotelli dans la surface : penalty ! Sifflé face à Naples en C1, l’Italien ouvrait le score (1-0, 5e) et se remettait le public dans la poche.

De quoi réveiller les hommes de Jardim, de nouveau pris en contre. Cette fois, c’est Pléa qui punissait le champion de France (2-0, 18e). Et l’attaquant niçois aurait pu aggraver le score sur une action similaire avant la pause, sans succès. Côté monégasque, on ne retrouvait pas la fluidité habituelle dans le jeu. Lemar, sans doute fatigué après le rassemblement de l'équipe de France, sortait dès la mi-temps, tout comme Lopes. Mais les entrées de Carrillo et Ghezzal ne changeaient rien.

Doublé pour « Super Mario »

Contre le cours du jeu, Balotelli achevait même Monaco (3-0, 60e). A noter que les Monégasques ont attendu la 84e minute pour cadrer leur premier tir ! Et dans la foulée, le jeune entrant Ganago s’offrait une réalisation (4-0, 85e) histoire de conclure la fête. Battue pour la première fois de la saison, l’ASM prend un gros coup sur la tête et laisse le Paris Saint-Germain à trois points. De son côté, Nice décolle enfin au classement.

Share