L'OGC Nice s'énerve et va au tribunal administratif

L'OGC Nice s'énerve et va au tribunal administratif

Photo Icon Sport

Dans un communiqué publié ce mercredi matin, l’OGC Nice a annoncé qu’il avait décidé de porter l’affaire des sanctions du match contre Bastia devant la justice civile. Le CNOSF lui ayant donné tort, le club azuréen estime qu’il est de son devoir de saisir le tribunal administratif afin de faire entendre son point de vue. Et l’OGC Nice de se justifier.

« Après le maintien en appel de la sanction de fermeture (à présent purgée) de la Populaire Sud pour deux rencontres et d’un match à huis clos total avec sursis, l’OGC Nice avait saisi le Comité National Olympique et Sportif Français. Le CNOSF vient d’adresser ses conclusions au club. Le conciliateur a retenu « les efforts déployés pour assurer la sécurité de la rencontre, mais a également rappelé les contraintes particulièrement rigoureuses qui pèsent sur les clubs organisateurs en la matière ». Aussi, il « estime qu’il n’y a pas lieu de proposer à la FFF de revenir sur sa décision ». N’ayant pas obtenu satisfaction et fort du sentiment que sa position n’est pas appréciée à sa juste mesure, le club n’entend pas « s’en ternir à la décision de la commission supérieure d’appel de la FFF », comme proposé par le CNOSF. Le club continuera de défendre ses intérêts et ceux de ses supporters en épuisant tous les recours à sa disposition en saisissant le Tribunal Administratif », annonce le club niçois, pas décidé à en rester là dans ce dossier.

Share