Entraineur de Nantes, c'était plus classe avant

Entraineur de Nantes, c'était plus classe avant

Photo Icon Sport

Nantes-Guingamp n’était pas officiellement un derby de la Bretagne dimanche dernier, mais l’engagement mis par les deux équipes en était digne. Les interventions musclées se sont multipliées, et la dizaine de cartons jaunes, ainsi que le carton rouge délivré à Vizcarrondo, n’ont pas été de trop pour tenter de tempérer les acteurs. Un comportement qui n’a pas du tout plu à Jocelyn Gourvennec, qui a dénoncé cet excès d’engagement selon lui, notamment de son banc de touche tout au long de la rencontre. Résultat, Michel Der Zakarian en a eu assez, traitant de « pleureuses » les Guingampais. 48 heures plus tard, l’entraineur de l’En Avant est revenu sur ces propos, ne les expliquant pas vraiment, mais glissant tout de même un tacle à Der Zakarian en faisant comprendre que ses illustres prédécesseurs avaient plus de classe. 

« J'ai été extrêmement surpris par sa réaction, parce que c'est quelqu'un avec qui j'ai de très bonnes relations. Je considère qu'il m'inclut aussi dans ce qu'il a dit et ça me surprend de sa part. Son intervention était absolument ridicule. Les images, les faits montrent qu'il n'a pas mesuré ses déclarations. Je pense qu'il s'est discrédité lui-même et son club. Pour être tout à fait franc, pour bien connaître l'histoire du FC Nantes, je préférais les conférences de presse de Denoueix et Suaudeau », a confié à Ouest-France celui qui est, comme Der Zakarian, un ancien joueur très apprécié chez les Canaris, même s’il a été formé chez un autre ennemi, celui du Stade Rennais. 

Share