Monaco tousse encore, Lille en profite un peu

Monaco tousse encore, Lille en profite un peu

Photo Icon Sport

Monaco n’a pas réussi à confirmer son succès à Nantes dimanche dernier. Face au LOSC, les Monégasques ont attendu la seconde période pour réagir et concéder un simple match nul (1-1) qui n’arrange rien au classement. La bonne affaire est lilloise. 

Difficile de savoir si le probable départ de Falcao y est pour quelque chose, mais c’est une AS Monaco en mode diesel que l’on a vue ce samedi à Louis-II. Car après une entame équilibrée, pour ne pas dire ennuyante, c’est le LOSC qui ouvrait le score sur sa première véritable situation… à la 18e minute ! Un contre bien amené par le jeune Lopes (prêté par Manchester City), pourtant hors-jeu, qui décalait à droite pour Mendes dont le centre en retrait permettait à Roux de reprendre sans contrôle (0-1,18e). Et les Monégasques frôlaient même la correctionnelle lorsque Gueye voyait sa frappe raser le poteau (21e). L’ASM réagissait tout de même, mais de manière assez timide jusqu’au moment où Carrasco se présentait seul face à Enyeama sur une ouverture de Kurzawa, avant de rater le cadre (39e). Berbatov, pourtant seul sur un corner, n’aura pas plus de succès sur sa tête au-dessus juste avant la pause.

Mais c’est un autre Monaco que l’on retrouvait en seconde période, notamment grâce à l’entrée convaincante de Martial à la mi-temps (sortie de Germain). L’ancien Lyonnais se procurait d’ailleurs une première occasion mais sa frappe manquait de puissance. Qu’importe, la belle entame de l’ASM était récompensée par l’égalisation de Berbatov seul face au but vide, et idéalement servi par Carrasco (1-1, 61e). Le début d’un nouveau match tendu, comme le prouve l’expulsion de René Girard, qui aurait pu manquer le deuxième but de ses hommes par l’intermédiaire de Lopes, toujours en contre, qui choisissait de frapper malgré le surnombre lillois (65e). Sans conséquence puisque Kurzawa par deux fois ne pouvait donner la victoire aux Monégasques, la première fois sur une reprise à bout portant contrée par Kjaer. La deuxième sur une tête dans le temps additionnel mal ajustée. Monaco récolte donc son quatrième point sur neuf possibles pendant que Falcao fait ses valises. La saison s’annonce difficile… 

Share