Pour mieux vider son stade, Bordeaux mise sur les femmes

Pour mieux vider son stade, Bordeaux mise sur les femmes

Photo Icon Sport

Depuis son inauguration en fin de saison dernière, le Matmut Atlantique de Bordeaux connaît quelques couacs. Parmi eux, l’accès et la sortie difficiles les jours de match.

Des barrières qui s’effondrent, le naming « Matmut Atlantique » critiqué, des embouteillages interminables aux abords du stade… Le moins que l’on puisse dire, c’est que la nouvelle enceinte des Girondins de Bordeaux connaît des débuts difficiles. C’est pourquoi le club aquitain s’active en coulisses avec l’aide du gestionnaire Stade Bordeaux Atlantique (SBA), dont le président Bernard Hagelsteen a proposé une idée assez originale afin de tempérer les bouchons à la sortie du stade.

« En ce moment, le club réfléchit par exemple à des activités qui pourraient être présentées après les matchs. Dans certains cas, ne pourrait-on pas faire jouer l'équipe féminine après les matchs de Ligue 1, pour garder une partie des gens dans le stade ? Ce n'est pas abouti, on est en période de travail, a confié le patron de SBA à Sud-Ouest. Ce stade se vide extrêmement vite, la réflexion porte sur des activités qui permettent de ralentir la sortie. Si 10 % des spectateurs restent, les conditions de sortie peuvent être plus faciles pour tous. » Reste à savoir si le pouvoir d’attraction de l’équipe féminine, créée cette saison et qui évolue en deuxième division, sera suffisant pour garder l’attention des supporters souvent mécontents après les prestations des Girondins…

Share