Après le PSG, l’OL, l’OM… Bordeaux s’y met aussi

Après le PSG, l’OL, l’OM… Bordeaux s’y met aussi

Photo Icon Sport

Alors qu’il s’était toujours montré réticent à l’idée de mettre en place une équipe féminine à Bordeaux, Jean-Louis Triaud revoit actuellement sa position, comme il l’a révélé dans les colonnes de Sud-Ouest : « Le football féminin se développe, il n'y a pas de raison de ne pas avoir une offre », a expliqué le président du club aquitain, probablement inspiré par les exemples de l’OL, du PSG ou de l’OM. A moins que le dirigeant n’ait une autre idée derrière la tête, à commencer par le projet en cours des instances françaises visant à obliger les clubs de Ligue 1 à posséder une équipe féminine. 

Mais la raison la plus crédible semble concerner les finances du club qui profiterait de l’essor du football féminin à l’approche de la Coupe du monde 2019 en France. D’autant qu’une équipe féminine devrait diversifier le public des Girondins, mais aussi ses collaborateurs : « Peut-être que parmi nos partenaires financiers, certains s'intéressent au football féminin. Pourquoi ne pas leur donner satisfaction ? », a envisagé Triaud qui, s’il se décidait à mettre son projet en application, devrait choisir entre la création d’une section féminine au sein du club, ou l’obtention d’un partenariat avec une équipe de la région. Quoi qu’il en soit, l’opération ne coûterait que « quelques dizaines de milliers d’euros » à Bordeaux selon le quotidien régional. Pas de quoi dissuader Triaud, réputé prudent sur le plan financier. 

Share