Tremble Benzema, Martial arrive !

Tremble Benzema, Martial arrive !

Photo Icon Sport

Etincelant face au Danemark dimanche dernier, Anthony Martial a prouvé qu’il avait son mot à dire en équipe de France. Et pas seulement pour une place sur le banc des remplaçants.

Avec Manchester United comme sous le maillot de l’équipe de France, Anthony Martial a réalisé des débuts impressionnants ! Si bien que certains observateurs se demandent si l’attaquant de 19 ans n’a pas sa place dans le onze de départ chez les Bleus. Pour José Anigo, aucun doute, l’ancien Monégasque doit devenir un prétendant crédible au poste d’avant-centre numéro 1, quitte à pousser Karim Benzema sur le banc.

« Son ascension va forcément changer la donne chez les Bleus. Ça va être un sacré poil à gratter pour Didier Deschamps. S’il maintient son niveau, je le vois bousculer sérieusement l’ordre établi en équipe de France, a prévenu l’ancien coach de Marseille sur le site de France Football. Beaucoup le perçoivent comme un joker. Pas moi. Quand tu réussis avec une telle facilité à te faire une place dans une équipe comme celle de Manchester United, c’est que tu as les épaules et le talent pour revendiquer une place de titulaire en sélection. A la place de Benzema, je commencerais à regarder sérieusement dans le rétroviseur car Martial arrive lancé comme un missile. C’est une vraie menace pour lui, surtout qu’il a en plus pour lui l’insouciance de sa jeunesse. »

Il n'y a pas d'âge pour être bon

« Et que l’on ne vienne pas me dire qu’il est jeune et qu’il a tout le temps. Les Bleus, eux, n’ont pas le temps d’attendre. Ils doivent s’appuyer sur ce genre de joyaux. A priori, il n’y a aucun risque à le mettre sur le devant de la scène en sélection car il apparaît imperméable à toute pression. Tout semble glisser sur lui en ce moment. Tout s’accélère autour de lui mais lui poursuit son chemin sans paniquer ni se poser beaucoup de questions. Et ça aussi c’est fort. Très fort. On tient sans doute là la vraie star française de demain. Mais rien ne nous interdit d’en faire la vraie star d’aujourd’hui », a envisagé Anigo qui, après Hatem Ben Arfa, milite donc pour Martial.

Share